Skip to main content
26 mai 2017

Ça sort aujourd’hui : vendredi 25 mai

par Clémence Meunier

Difficile de s’y retrouver chaque semaine entre toutes les sorties d’albums et d’EPs. Tsugi vous mâche le travail et vous a préparé comme chaque vendredi une petite sélection de nouveautés qui valent le coup d’être écoutées, tous styles confondus. 

 

Max Cooper – Chrosmos EP (Mesh)

Max Cooper, dans la lignée de son dernier (et superbe) album Emergence, sort aujourd’hui un EP explorant la symbiose entre musique et sciences. Réalisé en collaboration le Babraham Institute, les quatre morceaux (accompagnés d’un remix par Cosmin TRG) s’inspirent des travaux du centre de recherche anglais sur l’ADN. Une vidéo en VR, accompagnant le titre « Coils Of Living Synthesis », a même été réalisée en utilisant les données des chercheurs sur la forme que prend de l’ADN dans une cellule. Pas si étonnant en sachant que Max Cooper a lui même été généticien avant de se lancer dans la musique – à raison : les quatre titres, organiques à souhait, arrivent à émouvoir autant qu’à faire décoller.

Audiojack & Kevin Knapp – Implication EP (Crosstown Rebels)

« Plus les années passent et plus il me paraît évident que les Audiojack sont mes frères de musique » : oui, c’est adorable, et c’est Kevin Knapp qui le dit ! Le chanteur, DJ et producteur américain s’est donc une nouvelle fois associé au duo espagnol pour un EP, signé chez Crosstown Rebels, aussi hypnotique que groovy. Attendez-vous à quelques sons acid, des claps house irrésistibles et une progression prenante sur « Implication », tandis que « 6EQUJ5 », signé par Audiojack seulement, y va plus frontalement. Côté remix, c’est l’Américain Martin Buttrich qui s’y colle. 

Peverelist – Tessellations (Livity Sound)

On est jamais mieux que chez soi : c’est sur son propre label Livity Sound que Peverelist sort aujourd’hui son troisième album. Ne pas se fier à l’intro un chouia dispensable, le DJ et producteur de Bristol vient bien de dévoiler un long-format de plus en plus fascinant à mesure que défilent les tracks, où se mêlent sections rythmiques ultra dansantes et nappes planantes – mention spéciale pour « Still Early » qui résume parfaitement ce petit choc des cultures.

 

Trippin Jaguar – Arecibo EP (Amselcom)

Tout est dans son nom : la musique de Trippin Jaguar est là pour faire tripper, planer, s’envoler… Oui, c’est peut-être un peu cliché tout ça, mais quand c’est aussi bien assumé et réalisé qu’avec ce Néerlandais, on ne peut qu’adhérer. Chaude recommandation donc, surtout pour les fans de Nicola Cruz, Feathered Sun et autres – tous psychédéliques et inspirés par les musiques traditionnelles voire chamaniques.

 

Flamingods – Kewali EP (Moshi Moshi Records) 

Inde, Japon, Turquie, Tanzanie… Les instruments utilisés par les Flamingods pour ce nouvel EP, sortant sur le label anglais Moshi Moshi Records, viennent de partout dans le monde. Et ça s’entend ! Finalement assez pop, décalé et feel-good, l’EP composé par ce collectif éclaté entre Londres et Dubaï s’accompagne même d’un jeu vidéo assez fat pour se perdre dans « l’univers de Kewali », un monde peuplé de bananes sauteuses, palmiers géants et petites créatures roses. Nor-mal.

Mt. Wolf – Aetherlight (CRC Music / Modulor)

Et on finit tout en émotion avec Mt. Wolf, aujourd’hui un trio depuis le départ de sa chanteuse Kate Sproule. Plus électroniques et dense, leur univers sonore rappelle souvent Sigur Ros tandis que les treize titres de leur premier album se voient portés par quelques cordes… Et surtout par la voix poignante du guitariste Sebastian « Bassi » Fox, au centre de pas mal d’attentions (sur le single « Heavenbound » notamment). A écouter les yeux fermés.

Visited 26 times, 1 visit(s) today