Exclu : Sebastian Mullaert étire “Porcelain” de Moby avec brio

C’est le genre de morceau qui créé une petite étin­celle dans le coeur d’un mélo­mane avant même d’être écouté. For­cé­ment, l’at­tente est grande : le Sué­dois Sebas­t­ian Mul­laert (con­nu aus­si pour d’autres pro­jets tels que Mini­logue) s’est occupé du mag­nifique “Porce­lain” de Moby, sor­ti il y a presque 20 ans sur l’al­bum Play.

En atten­dant le 26 mai, date de sor­tie offi­cielle du titre en ver­sion dig­i­tale, on vous pro­pose de l’é­couter en exclu­siv­ité ce “Porce­lain”, trans­for­mé par Sebas­t­ian Mul­laert en une longue épopée elec­tron­i­ca de plus de treize min­utes. Sans défig­ur­er ce qui fai­sait la beauté du morceau orig­i­nal de Moby, le pro­duc­teur prou­ve à nou­veau qu’il a un cer­tain tal­ent avec la musique à ral­longe. C’est finale­ment toute l’ap­proche artis­tique du Sué­dois qui se retrou­ve dans ce remix : tran­quil­lité, médi­a­tion, intro­spec­tion, sans oubli­er de par­venir à faire danser. Un grand voy­age, un beau pré­texte pour décou­vrir “Porce­lain” sous un autre angle et surtout une belle ren­con­tre entre deux immenses artistes.

On a demandé à Sebas­t­ian Mul­laert de nous par­ler de sa rela­tion avec Moby et de détailler son approche pour créer ce remix : “La musique de Moby est très impor­tante pour moi. L’al­bum Play en par­ti­c­uli­er est une beauté intem­porelle et il fait par­tie de la bande-son de mes débuts en tant que pro­duc­teur de musique élec­tron­ique. C’é­tait un grand hon­neur de tra­vailler sur “Porce­lain”, mais c’é­tait aus­si très effrayant ! C’est dif­fi­cile de réin­ter­préter quelque chose de si par­fait. Mais j’ai lais­sé aller mes pen­sées et mes envies pour exprimer quelque chose de très per­son­nel et authen­tique. Et c’est exacte­ment ce que la musique de Moby m’a inspiré à faire depuis env­i­ron 20 ans main­tenant. Mer­ci Moby !

Avant sa sor­tie en dig­i­tale le 26 mai, ce morceau avait ini­tiale­ment fait l’ob­jet d’une sor­tie vinyle pour le Dis­quaire Day, avec une face A signée James Teej et Timo Maas et une face B de Sebas­t­ian Mul­laert.  L’ensem­ble du stock s’est écoulé en une journée, alors que tout avait été fait pour préserv­er le secret autour de cette sor­tie. La seule info disponible était cet art­work avec la tête de Moby… Comme quoi le mys­tère, ça fonc­tionne !

Pour info, Sebas­t­ian Mul­laert sera ce ven­dre­di à bord de Con­crete pour un live de trois heures ! Gros voy­age en per­spec­tive. Toutes les infos sur l’évène­ment Face­book de la soirée.

(Vis­ité 1 258 fois)