Ça sort aujourd’hui : vendredi 3 novembre

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end !

Marco Bailey — Temper [Materia]

Il nous a offert l’un des meilleurs pod­casts tech­no de l’an­née en apéri­tif, mais voilà que le plat de résis­tance vient d’être servi ! Mar­co Bai­ley sort aujour­d’hui Tem­per, plus d’une heure et demi de tech­no par­fois ambi­ent, par­fois club, tou­jours ultra classe, preuve s’il fal­lait que le Belge a fait pas mal de chemin depuis ses débuts goa dans les années 90. Le (très) long-format sort sur Mate­ria, un label qu’il a créé cette année pour héberg­er ses très nom­breuses sorties.

Fulgeance & Vect — Timestress [Cascade Records]

Dès les pre­mières notes, on sait que l’on est chez Cas­cade Records. Les beat­mak­ers du label, qu’ils s’ap­pel­lent Cot­ton Claw, Kuna Maze ou Cvd, parta­gent tous cette vibe hip-hop, ce petit plus du crew. Et ce n’est pas Timestress de Ful­geance et Vect qui nous fera dire le con­traire, soit neuf titres où l’ab­stract hip-hop ren­con­tre par­fois la funk, par­fois la dis­co, et sou­vent nos pas de danse. A dévor­er ce week-end !

Various Artists — Displaced Soundtracks [Life and Death]

Stim­ming, KiNK, Axel Boman, Simi­an Mobile Dis­co, Dan­ny Daze… Tous ont apporté leur (belle) pierre à l’éd­i­fice Life & Death, label ital­ien fondé Greg Oreck et Man­fre­di Romano — aka DJ Ten­nis — il y a main­tenant sept ans. Tous ces pro­duc­teurs se retrou­vent aujour­d’hui à la track­list de Dis­placed Sound­tracks, la com­pi­la­tion “la plus aven­tureuse” du label selon Ten­nis him­self. A not­er, entre autres : une très jolie con­tri­bu­tion de Red­shape, ciné­matographique et eight­ies, en toute fin de compil’.

Phon.o — Schutt und Asche [Cold Recordings]

Ok, les noms des morceaux sont à couch­er dehors (et rap­pel­lent les heures som­bres où on écrivait “K1k00” au lieu de “bon­jour”). Mais ce trois-titres du pro­duc­teur alle­mand Phon.o, croisé chez 50WEAPONS, Boys­noize Records ou Bpitch Con­trol, vaut claire­ment le détour, et ce dès l’in­tro de “CLU5T3R” : sen­ti­ment d’ur­gence omniprésent, ryth­mique tra­vail­lée, on danse autant qu’on a envie de se taper la tête dans les murs à 132 coups par minute. Même puni­tion pour “V3R5U5” tan­dis que “H4NDCUFF3D” sur­prend avec des sonorités rap­pelant le dub, dans une ambiance Hal­loween en Jamaïque. Franche­ment excellent.

Cassy x Demuir — Please Me EP [Kwench]

Vous ne con­nais­sez pas Kwench Records ? Nor­mal : Cassy, asso­ciée au pro­duc­teur cana­di­en Demuir pour l’oc­ca­sion, signe avec ce Please Me EP la pre­mière sor­tie du label qu’elle vient de créer et qu’elle con­sacr­era aux col­lab­o­ra­tions. Résul­tat, trois morceaux house de très bonne fac­ture, qu’on imag­ine déjà pass­er au Panora­ma Bar.

Blawan — Nutrition [Ternesc]

Oui, oui, on sait, on a du retard sur celui-là. Mais suite à un bug de géolo­cal­i­sa­tion d’IP passé inaperçu (on n’y com­prend rien de toute façon), impos­si­ble de trou­ver ce Nutri­tion de Blawan en stream­ing à sa sor­tie début octo­bre. Le bug est tou­jours là, mais peu importe car l’al­bum est main­tenant en écoute sur Youtube ! Donc, tout va mieux : on peut aujour­d’hui écouter sans soucis ce double-EP de tech­no bizarroïde et drôle­ment bien pro­duite, sor­tant sur le pro­pre label de Blawan, Ternesc.

C.A.R. — Daughters [Ransom Note Records]

Atten­tion, album en approche : ce Daugh­ters de Chloé Raunet, l’an­ci­enne chanteuse de Bat­tant oeu­vrant aujour­d’hui sous le nom ingooglable de C.A.R., n’est “que” le pre­mier extrait d’un long-format à venir. Un futur disque mixé par Steve Osborne, qui a déjà tra­vail­lé pour New Order et Sim­ple Minds. Si on ajoute à cette alléchante info un envoû­tant et mys­térieux “Daugh­ters” et un plus sautil­lant et pop mini-titre, “Hard To Keep My Mind On You”, on se retrou­ve tout impatient !

(Vis­ité 545 fois)