Skip to main content
9 novembre 2018

Ça sort aujourd’hui : vendredi 9 novembre

par Corentin Fraisse

C’est vendredi, c’est jour de sortie ! Vu qu’il est parfois difficile de s’y retrouver avec tous les disques qui sortent chaque semaine, Tsugi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélection de galettes – LPs et EPs confondus – qui viennent de paraître et qui nous font vraiment envie : c’est le “ça sort aujourd’hui”. Voici donc de quoi accompagner votre week‐end avec les remixes hip-hop et asiatiques de Chinese Man, le piano punk de Rami Khalifé, un EP de Bedouin et du hip-hop langoureux avec Planningtorock et Kwamie Liv.

Chinese Man — Shikantaza (Remix) [Chinese Man Records]

Un an après Shikantaza, le collectif hip-hop Chinese Man est de retour avec une série de dix-sept remixes de l’album par une flopée de producteurs français et internationaux les plus fringants, ceux qui se rapprochent le plus de leur folle ligne de conduite : parmi eux le quatuor de beatmakers de La Fine Equipe, Senbeï, Chapelier Fou et ses doux arrangements, les Britanniques de A State Of Mind (ASM) mais aussi OBF Sound System, Baja Frequencia, Proleter et L’Entourloop… Une bonne grosse invitation au voyage, pour une heure ailleurs.

Kwamie Liv — Lovers That Come And Go [Practice Music]

La Dano-Zambienne s’était imposée comme une des figures montantes du R&B en 2015 avec son EP Lost In The Girl, puis était disparue -presque- sans laisser de trace. C’était pour mieux préparer son come-back avec Lovers That Come And Go, un album de pop vaporeuse parfaitement charmant, avec des compositions minimalistes influencées par l’électronique, le hip-hop et parfois même la soul. La voix de Kwamie Liv est toujours sur le fil, langoureuse pour parler de son sujet de prédilection tout au long de ces douze morceaux : les histoires d’amour et leurs turbulences.

Rami Khalifé — Lost [Believe]

Compositeur franco-libanais ayant sillonné les routes du monde et joué avec les plus grands orchestres, co-fondateur de Aufgang, Rami Khalifé débarque avec Lost, un album presque exclusivement instrumental qui présente sa vision personnelle de l’approche du piano. Le but recherché? La symbiose entre le corps et l’instrument. On oscille entre baroque et électronique, entre douceurs classiques et envolées psychédéliques pour que, petit à petit, l’idée qu’on se fait d’une oeuvre de piano vole en éclats. Lost transperce les courants, les mélodies et les percussions, l’Orient et l’Occident, pour offrir une vision punk des compositions dites ‘classiques’.

Bedouin — Wastelands [Crosstown Rebels]

Le duo de Brooklyn formé par Tamer Malki et Rami Abousabe vient de dévoiler Wastelands, signé chez Crosstowon Rebels. Un EP de deux titres mélancoliques et incontestablement électroniques qui « portent un message du parcours de l’humanité« , comme ils le décrivent eux-même. Synthés stridents, rythmiques tribales, sons dancefloor et mélodies dramatiques. Rami pose sa voix sur « Wastelands », une atmosphère lourde s’installe sur « Flamma » au milieu des cordes orientales… Comme un nouvel hommage à leurs origines moyen-orientales.

Planningtorock — Powerhouse [Human Level/DFA/PIAS]

A la croisée des genres. Cinq ans après All Love’s Legal, le producteur britannique Jam Rostron aka Planningtorock dévoile un nouveau disque auto‐produit, plus intime et engagé que jamais. Plein d’humour, d’arrogance et de vulnérabilité. Ecrit et enregistré entre Berlin, Londres, New York et Los Angeles, cet album est une célébration, une véritable libération pour cet artiste devenu homme il y a quelques mois. Sur des sons entre R&B futuriste et house vintage, la célébration de l’identité côtoie l’évocation de ses traumatismes tout au long de l’album, avant d’évoquer sa famille -sa soeur puis sa mère. Comme un rappel que l’amour triomphe toujours. 

Visited 47 times, 1 visit(s) today