© A.THOME

Cabaret Vert, programmation gargantuesque mais aussi BD et cinéma

Le fes­ti­val Cabaret Vert investit de nou­veau Charleville-Mézières dans les Ardennes pour sa seiz­ième édi­tion. Du 17 au 21 août, musique, bd et sep­tième art sont mis à l’hon­neur. Une pro­gram­ma­tion aus­si pointue qu’al­léchante. Fontaines D.C., Pix­ies, Vital­ic, H.E.R., Work­ing Men’s Club…

Du 17 au 21 août le fes­ti­val Cabaret Vert revient à Charleville-Mézières dans les Ardennes, avec une pro­gram­ma­tion pointue et tou­jours alléchante. Oui c’est pos­si­ble ! Plus de cent artistes ont été invité·es. Des légen­des comme Liam Gal­lagher (en espérant qu’il finisse le con­cert cette fois-ci) Slip­knot, Mad­ness ou Pix­ies; des clas­siques fran­coph­o­nes dont on con­naît mal­gré nous toutes les paroles comme Véronique San­son ou Gaë­tan Rous­sel; des gross­es gui­tares garage avec Franck Carter, Ty Segall, Fontaines D.C.; de l’élec­tro fou avec Vital­ic, Paula Tem­ple, La Fleur; des poin­tures de la scène rap et r&b actuelle comme H.E.R., Lay­low, SCH, Lit­tle Simz ; de la pop créa­tive comme Auro­ra, Eddy de Pret­to ; de l’indie groovy avec Parcels, des ovnis d’outre-Manche comme Lynks et Work­ing Men’s Club -à la couv’ de notre hors série 22.

Impos­si­ble de citer tous les noms qui nous font trépign­er d’im­pa­tience tant il y en a, cha­cun dans leurs domaines. Car on peut dire que la pro­gram­ma­tion du Cabaret Vert est la déf­i­ni­tion même de l’é­clec­tisme. Et ça ne s’ar­rête pas là. En par­al­lèle du fes­ti­val, se dérouleront d’autres fes­tiv­ités tout aus­si réjouis­santes. Déjà, Cabaret Vert accueillera son seiz­ième fes­ti­val de la bande dess­inée. Quatre-vingt auteur·trices — dont Batem, le créa­teur du Mar­supil­a­mi — sont à décou­vrir en marge des qua­tre scènes qui com­posent le site. Dédicaces, dessins live, tables ron­des, jeux de rôles et de société… tout pour décou­vrir ou redé­cou­vrir le neu­vième art de manière ludique.

Et puis, l’IDéal Cinéma. Un espace conçu avec la com­plicité des étudiant·es de l’ESAD de Reims et la Pel­licule Ensorcelée, où les festivalier·es pour­ront souf­fler entre deux con­certs ou deux pogos. l’IDéal Cinéma dif­fusera en ouver­ture les meilleurs clips de la pro­gram­ma­tion 2022, des  doc­u­men­taires dont un sur Hub (Hum­bert Chabuel) qui sera présent à l’e­space bande-dessinée, des dessins ani­més famil­i­aux, des bat­tles de films ‑entre l’o­rig­i­nal et le remake- et puis des courts-métrages. Autant vous dire qu’il est impos­si­ble de s’en­nuy­er au Cabaret Vert.

Le reste de la pro­gram­ma­tion est à décou­vrir ici.

(Vis­ité 279 fois)