© Thomas Neukum

Caribou sort un single psychédélique sous son son alias club Daphni

Il jon­gle avec les pseu­dos. On con­naît mieux Dan Snaith sous le nom de Cari­bou, mais il se fait aus­si appel­er Daph­ni pour ses pro­jets ori­en­tés house et club. Trois ans après l’EP Siz­zling, il réac­tive cet alias pour un nou­veau sin­gle, “Cher­ry”, aux polyry­th­mies envoûtantes.

Aus­sitôt annon­cé, aus­sitôt pub­lié. Cari­bou pub­lie un nou­veau sin­gle sans prévenir. La sur­prise était dou­ble puisqu’il le fai­sait sous son alias Daph­ni, ini­tié en 2012 plutôt ori­en­té house. Trois ans après l’EP Siz­zling, il dévoile ain­si “Cher­ry” via son label Jiao­long. Soit six min­utes d’une house psy­chédélique, portée par une pro­fu­sion de plus en plus fournie de syn­thés cristallins. Plein de joie, il fait une belle suite au dernier sin­gle de Cari­bou, le récon­for­t­ant “You Can Do It” en août dernier. Ain­si qu’à son dernier album début 2020, Sud­den­ly, pour lequel le pro­duc­teur avait fait la cou­ver­ture du numéro 128 de Tsu­gi. Le nou­veau track s’accompagne égale­ment de visuels kaléi­do­scopiques de l’artiste Damien Roach, alias 555x5555.

À lire également
Caribou : “Je suis le genre d’hommes à vivre dans sa tête, à inventer son monde”

Le musi­cien explique : “Rien n’exprime mieux l’amour qu’une polyry­th­mie en spi­rale infinie sur des syn­thés FM. Toute la ques­tion pour faire ce morceau était d’amener le ser­pent à se mor­dre la queue”. C’est au final ce qu’il réus­sit avec une mon­tée en ten­sion inces­sante, nous menant pro­gres­sive­ment au lâcher-prise le plus total. Des syn­copes inces­santes donc, par­faites pour accom­pa­g­n­er un lever de soleil, par exem­ple. Après tout c’est la sai­son, pour ceux-ci comme pour les cerises.

(Vis­ité 1 524 fois)