© Time Out

Ce que sera le monde d’après pour les clubs et festivals allemands

Si la date n’a pas encore été fixée, l’hy­pothèse d’une réou­ver­ture des clubs et non-report de fes­ti­vals prend du poids en Alle­magne. Mais ce redé­mar­rage implique de chang­er leur mod­èle, jusqu’au retour à la nor­male. 

Le mois dernier, le gou­verne­ment alle­mand a décidé d’in­ter­dire les grands rassem­ble­ments, jusqu’à la fin du mois d’août. Fini donc les salles de con­certs ou enceintes sportives pleines à cra­quer. Cette inter­dic­tion ne sig­ni­fie pas la fin de la fête pour autant. En Alle­magne, le cham­pi­onnat de foot­ball a repris le week-end dernier, dans des stades à huit clos. Les mesures de sécu­rité afin de réduire les risques de prop­a­ga­tion du virus et per­me­t­tant à l’ac­tiv­ité de repren­dre ont inspiré le milieu de la nuit.

Ain­si, selon Mix­mag, les clubs berli­nois rou­vriront prochaine­ment leurs portes, avec des règles strictes. Dont la plus éton­nante est l’in­ter­dic­tion d’y danser. Ces clubs joueront de la musique et seront trans­for­més en beer gar­den, grâce à leurs espaces en plein air, où seront servis bois­sons et piz­zas. Pour les autres mesures de sécu­rité, les masques seront req­uis et le ser­vice ne se fera qu’à table pour lim­iter les déplace­ments. Les horaires chang­eront égale­ment. Les clubs comme le Sisyphos ou le Bir­git & Bier souhait­ent pou­voir ouvrir du début d’après-midi, jusqu’à 22 heures.

Les fes­ti­vals qui souhait­ent main­tenir leur édi­tion 2020 devront égale­ment pass­er par une mod­i­fi­ca­tion de leur mod­èle. Le fes­ti­val Reeper­bahn, qui devait se tenir en sep­tem­bre en Alle­magne, aura bien lieu. Pour cela, les organ­isa­teurs prévoient évidem­ment de respecter les mesures hygiéniques et de dis­tan­ci­a­tion sociale, tout en devant réduire le nom­bre de fes­ti­va­liers.

(Vis­ité 810 fois)