Skip to main content
©Hart Leshkina
4 septembre 2020

Ces 43 artistes de la dernière compile d’Arca pourraient faire le futur des musiques électroniques

par Alix Odorico

Après Mutants Vol.1 : 1312, Arca et sa communauté Mutants1000000 signent sa seconde mixtape. Le but ? Récolter des fonds en vue de soutenir les droits civils des communautés non-blanches, Queer et trans, victimes de racisme et de transphobie, et ce par une mixtape représentative de cette scène très riche musicalement.

Conçue par les « Mutants », membres de la communauté Discord Mutants1000000 fondée par Arca, la sortie de Mutants Vol.2 : Riot est salutaire. En plus d’avoir cette connotation politico-sociale, elle coïncide avec les événements Bandcamp Friday, où la plateforme renonce à ses bénéfices sur les disques vendus tous les premiers vendredis du mois (en juillet dernier, le site a annoncé le prolongement de ses Bandcamps Fridays sur toute l’année, voir ici).

Cette mixtape comporte 44 titres  (soit 12 de plus que la première, et c’est bon signe) d’artistes activistes ou sensibles à la scène Queer, dont Arca elle-même, artiste contemporaine transgenre, musicienne, productrice pour Kanye West, Björk ou F.K.A Twigs, et qui a sorti KiCk i en juin dernier. On retrouve Emma DJ, le parisien sur tous les fronts puisqu’il a sorti un nouvel album ovniesque avant-hier sur le label lyonnais BFDM. D’autres jeunes talents français sont également présents, comme le Tourangeau Katuchat et le Rennais Makinist. Pour le reste, des artistes venus des quatre coins du monde et peu connus du grand public complètent Mutants Vol.2 : Riot, comme l’Américain One Child Policy et la Néerlandaise Miss Jay. La sélection navigue entre hip-hop, néo Rnb, IDM ou futur bass, qui ne sont que quelques-unes des sonorités qui dépeignent la scène ballroom Queer, d’une générosité musicale presque infinie.

 

À lire également
Emma DJ : toujours plus de limites dépassées avec ce nouvel album

 

Les bénéfices seront reversés à plus de 50 associations caritatives pour la défense des communautés noires et trans, ainsi que pour celle des travailleuses du sexe via ActBlue.

Visited 94 times, 1 visit(s) today