C’est officiel : Concrete fermera définitivement ses portes le 22 juillet

Voilà, c’est fini. Et c’est bien triste : après quelques semaines de doute quant à l’avenir de Con­crete, le club du port de la Rapée a annon­cé ce jour sa fer­me­ture défini­tive. “Cela fait main­tenant 8 ans que nous menons des com­bats acharnés pour faire avancer les choses à Paris, pour vivre de notre pas­sion et faire vivre les nombreux.ses passionné.e.s qui nous entourent, qu’ils soient bar­mens, artistes, technicien.ne.s„ runner.euse.s, agent.e.s de sécu­rité ou de pro­preté…”, peut-on lire dans un com­mu­niqué. “Cela fait égale­ment 8 ans que nous essayons de con­stru­ire le meilleur club pos­si­ble, mal­gré les fortes con­traintes finan­cières et admin­is­tra­tives et tra­vail­lons dur pour vous offrir à tou.te.s la musique et les artistes qui nous sem­blent être les plus à défendre sur notre créneau. Et cela fait 8 ans que le pub­lic nous pousse à nous sur­pass­er et à nous remet­tre en ques­tion, et qu’il nous trans­met son énergie tous les week ends. Energie sans laque­lle nous n’aurions rien pu accom­plir. Il en va de même pour tous les artistes, labels, médias, insti­tu­tions, et notam­ment la Mairie de Paris, qui nous ont mon­tré un sou­tien incon­di­tion­nel. Con­crete est un rêve que nous auri­ons aimé con­tin­uer de con­stru­ire au Port de la Rapée pen­dant quelques années encore, mais les raisons que vous con­nais­sez déjà vont nous oblig­er à stop­per l’aventure d’ici peu”. Depuis 2012, l’agence Surpr!ze, au tra­vers de la ‘’SAS Le Pon­ton’’, louait sa barge à la société “Bateau de Paris-Ile-de-France” (BPIF), pour exploiter les événe­ments Con­crete. Sauf qu’on appre­nait fin mai que la dirigeante de BPIF refu­sait renou­velle­ment de l’exploitation après le 31 jan­vi­er 2019, sans expli­ca­tion. La même société a fait délivr­er, le 11 févri­er 2019, une som­ma­tion de quit­ter les lieux sous 15 jours. Surpr!ze n’avait pour l’instant pas cédé. Une péti­tion a été mise en place, et a reçu plus de 21 000 sig­na­tures, tan­dis que la Mairie de Paris soute­nait offi­cielle­ment le club. Peine per­due.

Nous avons donc décider d’acter la fin de ce beau pro­jet le week end du 19/20/21 juil­let, à notre manière, avec une longue fête d’adieu du ven­dre­di au dimanche soir non stop”, pour­suiv­ent les équipes de Con­crete, qui ont en par­al­lèle mon­té le Marché Pop, un lieu éphémère entre food-market et spec­ta­cles. “Il reste donc un mois exacte­ment pour venir nous voir une dernière fois, et fêter à nos cotés la fin d’un lieu dans lequel s’est déroulé tant d’aventures musi­cales et humaines qu’il nous faudrait une ency­clopédie pour toutes les réper­to­ri­er. On ne va pas vous cacher que nous sommes extrême­ment peiné.e.s. Mais nous sommes déjà en train de regarder vers l’avenir, afin de revenir plus fort, avec les mêmes valeurs, et met­tre notre expéri­ence et notre savoir-faire dans un pro­jet encore plus ambitieux et sur lequel nous nous efforcerons de gom­mer les défauts que l’on nous a reproché jusqu’au­jour­d’hui”. Ce n’est qu’un au revoir.

Plus d’in­fos sur le Grand Clos­ing sur l’event Face­book de la soirée

(Vis­ité 2 891 fois)