Skip to main content
La péniche, à l'époque de Concrete
26 juin 2019

C’est officiel : Concrete fermera définitivement ses portes le 22 juillet

par Clémence Meunier

Voilà, c’est fini. Et c’est bien triste : après quelques semaines de doute quant à l’avenir de Concrete, le club du port de la Rapée a annoncé ce jour sa fermeture définitive. « Cela fait maintenant 8 ans que nous menons des combats acharnés pour faire avancer les choses à Paris, pour vivre de notre passion et faire vivre les nombreux.ses passionné.e.s qui nous entourent, qu’ils soient barmens, artistes, technicien.ne.s,, runner.euse.s, agent.e.s de sécurité ou de propreté… », peut-on lire dans un communiqué. « Cela fait également 8 ans que nous essayons de construire le meilleur club possible, malgré les fortes contraintes financières et administratives et travaillons dur pour vous offrir à tou.te.s la musique et les artistes qui nous semblent être les plus à défendre sur notre créneau. Et cela fait 8 ans que le public nous pousse à nous surpasser et à nous remettre en question, et qu’il nous transmet son énergie tous les week ends. Energie sans laquelle nous n’aurions rien pu accomplir. Il en va de même pour tous les artistes, labels, médias, institutions, et notamment la Mairie de Paris, qui nous ont montré un soutien inconditionnel. Concrete est un rêve que nous aurions aimé continuer de construire au Port de la Rapée pendant quelques années encore, mais les raisons que vous connaissez déjà vont nous obliger à stopper l’aventure d’ici peu ». Depuis 2012, l’agence Surpr!ze, au travers de la ‘’SAS Le Ponton’’, louait sa barge à la société “Bateau de Paris‐Ile‐de‐France” (BPIF), pour exploiter les événements Concrete. Sauf qu’on apprenait fin mai que la dirigeante de BPIF refusait renouvellement de l’exploitation après le 31 janvier 2019, sans explication. La même société a fait délivrer, le 11 février 2019, une sommation de quitter les lieux sous 15 jours. Surpr!ze n’avait pour l’instant pas cédé. Une pétition a été mise en place, et a reçu plus de 21 000 signatures, tandis que la Mairie de Paris soutenait officiellement le club. Peine perdue.

« Nous avons donc décider d’acter la fin de ce beau projet le week end du 19/20/21 juillet, à notre manière, avec une longue fête d’adieu du vendredi au dimanche soir non stop », poursuivent les équipes de Concrete, qui ont en parallèle monté le Marché Pop, un lieu éphémère entre food-market et spectacles. « Il reste donc un mois exactement pour venir nous voir une dernière fois, et fêter à nos cotés la fin d’un lieu dans lequel s’est déroulé tant d’aventures musicales et humaines qu’il nous faudrait une encyclopédie pour toutes les répertorier. On ne va pas vous cacher que nous sommes extrêmement peiné.e.s. Mais nous sommes déjà en train de regarder vers l’avenir, afin de revenir plus fort, avec les mêmes valeurs, et mettre notre expérience et notre savoir-faire dans un projet encore plus ambitieux et sur lequel nous nous efforcerons de gommer les défauts que l’on nous a reproché jusqu’aujourd’hui ». Ce n’est qu’un au revoir.

Plus d’infos sur le Grand Closing sur l’event Facebook de la soirée

Visited 29 times, 1 visit(s) today