Skip to main content
© Lempens Studio
11 août 2022

C’est quoi ce set De Crécy / Boombass / Falcon ? 5 questions à Elektric Park

par Juliette Soudarin

Comme on vous le disait, le festival électro Elektric Park revient à Chatou (78) les 3 et 4 septembre. Et cette année le festival a décidé de conclure son édition avec un b3b French Touch grandiose : Etienne De Crecy, Bombass et DJ Falcon. On s’est entretenus avec Julien Corre, l’un des programmateurs d’Elektric Park, pour en savoir plus sur cette réunion cinq étoiles. 

 

Comment est venue l’idée de rassembler Etienne De Crécy, Bombass et DJ Falcon ?

C’était assez naturel. Il y a un gros momentum autour de la French Touch en ce moment. L’année dernière, c’était les 25 ans de l’album Pansoul de Motorbass -du duo Philippe Zdar et Etienne de Crécy. Cette année on célèbre les 25 ans de Homework de Daft Punk, l’année prochaine ça sera les 25 ans de « Music sounds better with you » de Stardust avec Braxe et Thomas Bangalter, les 20 ans de Ed Banger. Elektric Park se veut la vitrine de ce qui se fait ou s’est fait en électro, aussi bien actuellement que des moments historiques. La French touch est à la base de pas mal de choses dans la musique électro. Du coup il y avait un sens assez cool de pouvoir réunir ses trois légendes ensemble. Et puis avec Elektric Park on aime bien proposer des b2b inédits, et là on a la chance d’avoir un b3b.

 

Etait-ce votre idée première d’organiser ce b3b ?

Ce sont trois artistes qui sont un peu hype et avec lesquels on s’entend bien. Il y avait un peu le côté Bombass, Etienne De Crecy au début. Déjà parce qu’ils sont très copains et puis parce qu’ils avaient fait une émission sur Radio Nova qui avait été beaucoup relayée. Et puis en discutant avec Etienne et Bombass, ils ont voulu élargir le projet en invitant DJ Falcon, pour renforcer le set. En fait c’est juste une histoire de copains, comme la French Touch en vrai. On eu la chance que ce projet colle dans leur calendrier respectif. Et puis on a pu leur offrir un créneau qui avait pas mal de gueule, la clôture du festival, sur la main stage. D’habitude on termine autour de 20h, là on a pu repousser à 21h-21h30. Avec ce côté French Touch Legends, un peu papas de la musique électro, la mairie nous a rajouté une petite heure pour finir en beauté.

 

Est-ce que c’est la première fois qu’Elektric Park organise un b3b ?

De façon annoncée, oui. Après il y a toujours des artistes qui invitent à l’improviste d’autres artistes sur scène. Donc il y a des sets qui se terminent à quatre, six ou huit mains. Mais là en tête d’affiche, c’est vraiment la grosse surprise de cette édition, sur laquelle on a travaillé pendant un petit moment. On l’a annoncée en dernier pour garder un peu la cerise sur le gâteau.

 

À lire aussi Préparez-vous à transpirer, Elektric Park 2022 arrive

 

On parle des 25 ans de la French touch, mais est-ce que ce b3b c’est aussi une façon pour Elektric Park de revenir en beauté après ces années marquées par la pandémie ?

On a fait une très belle édition l’année dernière. C’était notre vraie édition de reprise. On a la chance d’être un festival qui se déroule en septembre, donc contrairement à d’autres évènements notre édition 2021 a pu se dérouler en format plein et normal. Ce qui était quand même une chance. Il y avait 30 000 personnes, première édition sur deux jours. Mais là on est dans une année retour, car on joue avec les mêmes cartes que tout le monde. Donc il fallait composer des choses nouvelles et ambitieuses. Elektric Park se veut vraiment international en terme de rayonnement et c’était très compliqué de pouvoir inviter certains artistes, et finaliser le line-up parce que c’est Burning Man aux États-Unis à ce moment là. Donc on a resserré notre objectif et on s’est concentré sur le local, qui colle à une volonté d’être plus raisonnés en terme d’impact écologique. Il y a un travail politique et associatif à mener sur des années. C’est pour cela que le côté French touch nous a pété à la face. Il fallait absolument lui laisser une vitrine. Je pense que ça répond à cette volonté de défendre une scène locale, une scène qui peut venir en vélo.

 

À quoi on doit s’attendre pour cette clôture ?

En off, je sais que De Crecy, Bombass et DJ Falcon vont faire un set un peu en copains. Je pense qu’ils veulent laisser pas mal de place à l’impro, qu’ils veulent garder cette énergie brute, un peu comme la French Touch. Avec les aléas de l’impro et je pense que c’est la meilleure façon dont ils peuvent bosser leur set. Trois copains qui jouent ensemble et viennent fêter ça. Elektric Park c’est une une grosse et belle fête ! Finalement le vrai objectif de tout ça, ça va être de se marrer. C’est un festival décomplexé, que j’aime bien décrire comme un immense bac à sable : plusieurs scènes, différents styles, de l’électro, de l’EDM, de la hardcore, de la house sous toutes ses formes… et ça va dans tous les sens. Ça se ressent dans les gens et dans l’ambiance.

Visited 68 times, 1 visit(s) today