Chance The Rapper lâche 4 nouveaux morceaux !

Ca valait le coup d’at­ten­dre. Après avoir démen­ti la sor­tie d’un album dans la semaine pour couper court à l’emballement médi­a­tique, Chance The Rap­per dévoile qua­tre nou­veaux titres : ses pre­miers en solo depuis la sor­tie de Col­or­ing Book il y a plus de deux ans. Accueillez comme il se doit les bien-nommés “I Might Need Secu­ri­ty”, “Work Out”, “Wala Cam” et “65th & Ingle­side”.

Le rappeur de Chica­go par­le de sa ville dans ce pre­mier titre. Sur une boucle de voix fémi­nine qui chante “Fuck you”, Chance pose ses pre­miers mots (qu’on a traduit directe­ment, ne prenez pas ça comme un affront) :“je ne suis pas un activiste, mais un pro­tag­o­niste”. Pour­tant la chan­son est inten­sé­ment poli­tique. Il invec­tive notam­ment le maire de Chica­go Rahm Emmanuel, en abor­dant indi­recte­ment le sujet des vio­lences poli­cières qui rav­agent la plus grande ville d’Illi­nois depuis quelques mois : “Rahm t’es fini / J’attends ta démis­sion / Et l’ouverture d’une enquête sur toutes ces vacances payées pour des meur­tri­ers”. Il pose sa douce voix sur “Work Out”, une chan­son claire­ment pop pour laque­lle il a de nou­veau tra­vail­lé avec Fran­cis & the Lights (signés chez Good Music, le label de Kanye West). Nou­velle col­lab­o­ra­tion sur le très hip-hop (à la lim­ite de la smooth-trap) et auto­tuné “Wala Cam” puisque Chance invite Supa Bwe, jeune rappeur de Chica­go plutôt promet­teur… Un son qui sent l’été. Le dernier titre “65th & Ingle­side” est une chan­son de love, bien que chaloupée, où il évoque le croise­ment de la ville de Chica­go (oui oui, encore!) où il a habité quelques temps avec sa petite amie.

On ne sait pas encore si ces qua­tre nou­veaux titres fer­ont par­tie de son prochain album, on vous laisse les décou­vrir. Une chose est sûre : Chance The Rap­per est défini­tive­ment de retour.

 

 

(Vis­ité 405 fois)