© DR

💿 Charlotte Cardin, Toro y Moi, Lucie Antunes… Les projets de la semaine

Alors que la ren­trée approche à grand pas ‑ça fait mal, on sait- on vous a sélec­tion­né quelques pro­jets à écouter de toute urgence, pour éviter le blues du mois de sep­tem­bre. Pour renou­vel­er les playlists, Char­lotte Cardin, Toro y Moi, Lugov­skiy, mais aus­si Bur­na Boy et Lucie Antunes. Haut les coeurs.

 

Charlotte Cardin — 99 Nights 

Une fois de plus, Char­lotte Cardin ne trompe per­son­ne. DĂ©jĂ  lors de sa ses­sion Col­ors sor­tie il y a quelques semaines, l’artiste dĂ©voilait encore, d’une voix qui passe de la douceur Ă  la grav­itĂ©, de quoi elle Ă©tait capa­ble. La Cana­di­enne con­firme ça avec 99 Nights, son deux­ième album. Un pro­jet intime, oĂą elle donne Ă  Ă©couter des ambiances var­iĂ©es. Entre moments envoû­tants (“Con­fet­ti”) et pas­sages Ă©nergiques, notam­ment dans “Enfer”, qu’elle partage avec le rappeur mon­trĂ©alais Ski­ifall. Une pop sim­pliste, rĂ©duisant les ingré­di­ents de la recette, pour un album qui va droit Ă  l’essentiel : une voix enchanteuse sans excès, posĂ©e sur des rythmes pop de gui­tare et bat­terie. Une invi­ta­tion ‑qu’on accepte volontiers- Ă  retourn­er en vacances. L’artiste fait escale en France au mois de jan­vi­er pour quelques dates dans le cadre de sa tournĂ©e !

 

Toro y Moi — Sandhills 

On peut facile­ment illus­tr­er l’immensité du reg­istre musi­cal de Chaz Bundick alias Toro y Moi par ses col­lab­o­ra­tions : Travis Scott (“Fly­ing High”), SZA (“Hii­i­jack”), ou même Flume (“The Dif­fer­ence”). Après un sep­tième album rocam­bo­lesque, Toro y Moi revient sur ses pas, le temps de cinq morceaux : direc­tion Colum­bia, sa ville natale en Car­o­line du Sud. Sur des airs indie-folk et rock, Toro y Moi déroule une vibe lanci­nante con­tin­ue, inter­rompue par des accords de gui­tare tout sauf timides. Un EP mélan­col­ique donc, réal­isé presque entière­ment par l’artiste. Qui fig­ure d’ailleurs sur l’incroyable pro­gram­ma­tion du très atten­du car­naval Camp Flog Gnaw, organ­isé par Tyler, The Cre­ator. L’évènement aura lieu les 11 et 12 novem­bre au Dodger Stadium.

 

Lugovskiy — Mantykora

Kyiv est une fĂŞte. C’est ce que martèle l’Ukrainien Lugov­skiy avec la sor­tie du sin­gle “Man­tyko­ra”, cou­plĂ© Ă  une ver­sion boost­ée pour les clubs. Le musi­cien, pro­duc­teur et pein­tre  s’applique une fois de plus Ă  remet­tre la scène house under­ground au cen­tre de la cap­i­tale ukraini­enne. EntourĂ© d’artistes et pro­duc­teurs locaux comme Chocol­lab, avec qui il sig­nait en juin dernier le titre “Saint House”, tout aus­si efficace.

 

Lucie Antunes — It’s Amaz­ing

C’est la veille de son pas­sage au fes­ti­val Rock en Seine que la com­positrice et multi-instrumentiste française dĂ©voilait son nou­v­el EP, It’s Amaz­ing. Elle Ă©vo­quait d’ailleurs l’influence de la musique sur son quo­ti­di­en au micro de Tsu­gi Radio, sur place. Lucie Antunes a donc dĂ©voilĂ© mar­di un quatre-titres, rĂ©al­isĂ© en Ă©quipe, puisque l’artiste con­fie son titre “It’s Amaz­ing”, ouvrant son dernier album Car­naval, au duo de Detroit Doppleref­fekt et Ă  un autre duo, Can­dyfloss Moutain. La con­nex­ion musi­cale entre les cinq aboutit Ă  deux nou­veaux remix­es. D’abord la ver­sion Doppleref­fekt, qui s’ouvre sur un pas­sage sonore en trois dimen­sions, aus­si jouis­sif qu’inattendu. S’ensuivent des notes d’ambient cou­plĂ©es Ă  des beats robo­t­iques. Le duo appose son empreinte au son orig­i­nal et offre une ver­sion futur­iste du titre de Lucie Antunes. Ensuite, le duo de Can­dyfloss Moun­tain alias Jon Dix et Joe Quirke pim­pent It’s Amaz­ing Ă  grands coups de glitch, et s’approprie le track du dĂ©but Ă  la fin.

 

Bur­na Boy — I Told Them…

Pour ter­min­er cette sélec­tion, on fait une petite entorse aux tra­di­tions élec­tron­iques et on migre, le temps d’un album, vers des vibes bien trop­i­cales. Car pour cette fin de mois d’août, Bur­na Boy a décidé de pren­dre un peu de rab’ de cock­tail et de bons moments à la plage, en sor­tant son nou­v­el album I Told Them… Rien de nou­veau sous le soleil pour­tant. Car on retrou­ve bien ici l’ADN qui colle à la peau du chanteur et com­pos­i­teur nigéri­an : de l’afro-beat à n’en plus finir et des col­lab­o­ra­tions effi­caces, comme ici avec 21 Sav­age et J. Cole. Men­tion spé­ciale pour “On Form”, dont les choeurs et l’ambiance vont ani­mer vos dernières soirées esti­vales. Haut les coeurs, les dernières sont bien sou­vent les meilleures.