Skip to main content
11 mai 2018

Chorale et house tribale : le nouvel album de Simian Mobile Disco est excellent

par Clémence Meunier

En six albums, le duo Simian Mobile Disco a évidemment eu un peu de temps pour se pencher sur LA grande question : comment faire évoluer la musique électronique, genre jeune, sensé être novateur… Et pourtant tout à fait capable de tourner en rond ? Avec Murmurations, la réponse se trouvera loin des machines, mais dans le plus vieil instrument de l’humanité : les voix. Et pas n’importe lesquels ! James Ford et Jas Shaw se sont en effet entourés du Deep Throat Choir (on ne traduira pas), collectif féminin et chorale responsable en 2009 d’une reprise virale de « You’re Gonna Miss Me » de la Carter Family. Le morceau de 1931 était revisité sur Youtube avec gobelets en plastique et clapements de mains – rigolo et malin, bien que malheureusement repris à toutes les sauces par des gosses voulant épater la galerie en repas de famille. Mais ne restons pas traumatisés par neuf ans d’eco-cups maltraitées : le Deep Throat Choir, c’est aussi un bon album 100% vocal sorti l’année dernière, et donc, aujourd’hui, une participation active à ce Murmurations… Qui n’a pas grand-chose de murmuré : les voix, bien que parfois traitées avec un écho rappelant des sons de synthés (on ne va pas refaire les Simian !), sont mises en avant tout au long de ce disque de house assez tribale. Les potentiels tubes sont légions, de « Caught In A Wave » à « Defender », les percussions étonnent (« We Go »), quelques nappes sont de sorties (« Gliders »)… Ce Murmurations de Simian Mobile Disco est extatique, dansant et réussi. Et le fait que ce duo collectionneur de hits envisage le futur de l’électronique avec une chorale féminine et féministe ne gâchera rien.

Si vous êtes plutôt Spotify :

Visited 13 times, 1 visit(s) today