Ça sort aujourd’hui : vendredi 11 mai

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie : c’est le “ça sort aujourd’hui”. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end, de la pop de Beach House à Sis­sel Win­cent, pro­tégée de Fever Ray.

Costello — Excelsior [Bad Life Records]

Bien chanceux celui qui peut prédire le futur. On n’au­ra pas cette pré­ten­tion. Mais tout de même, on pari­erait bien quelques cac­ahuètes sur cet EP Excel­sior par le Français Costel­lo, et notam­ment son morceau-titre. Michael May­er, Chloé et Dan­ny Daze, qui ont tous chopé pour leurs bacs ces presque 7 min­utes de deep tech­no, ne diront pas dire le con­traire. Quant à Lau­rent Gar­nier, il a car­ré­ment passé le morceau pen­dant son set à l’énorme fes­ti­val Time Warp. Alors on s’a­vance un peu, mais tout de même : le maxi pour­rait bien se retrou­ver dans tous les clubs et fes­ti­vals cet été. Tant mieux !

 

Sissel Wincent — Inspirational Quotes [Peder Mannerfelt Produktion]

Sig­na­ture sur le label de Ped­er Man­ner­felt, pro­tégée de Fever Ray, qui lui a con­fié le pre­mier remix de son album Plunge… La Sué­doise Sis­sel Win­cent con­naît du beau monde. Vu le CV, on savait un poil à quoi s’at­ten­dre : de l’élec­tron­ique bruitiste, entre tech­no, ambi­ent et indus, tou­jours hyper som­bre (et ce dès le tout pre­mier titre de l’EP, “Pony­tails”). On a un peu envie de rester prostré dans un coin en se bal­ançant d’a­vant en arrière, mais ces cinq con­tes vikings, peu­plés de cor­beaux et de tam­bours de guerre, sont mer­veilleuse­ment bien faits.

Töfie — From Earth [Linge Records]

Fever Ray tou­jours avec Töfie : la Sué­doise n’a pas (encore) adoubé la chanteuse et pro­duc­trice française, mais l’as­so­ci­a­tion d’idées se fait toute seule. Car si Töfie nous avait plutôt habitué à un mélange entre pop et elec­tron­i­ca sur son pre­mier album, le petit deux­ième From Earth va chas­s­er sur des ter­res bien plus som­bres et rêch­es, mêlant bruits indus’ et sonorités plus organiques. En sus, sa voix, pierre angu­laire du pro­jet Töfie, s’ha­bille par­fois d’ac­cents féériques réus­sis, comme sur le planant “EliG­i­ni”. Du shaman­isme élec­tron­ique en pleine forêt en somme — de quoi, peut-être, ravir Karin Drei­jer si elle tombe sur l’al­bum. En tout cas, c’est notre cas.

Andy Compton & Shamrock — Bunny Chow [Lumberjacks In Hell]

Un peu de lumière tout de même dans cette sélec­tion heb­do­madaire ! En s’as­so­ciant avec le Sud-Africain Sham­rock, le vétéran deep house Andy Comp­ton part faire une petite escale jazz sur un EP disponible chez Lum­ber­jacks In Hell, le label de Mar­cel Vogel. Que du beau monde donc, pas mal de cuiv­res, une ambiance chill, sans non plus tomber dans le tra­vers de musique de lounge ou d’as­censeur. Suff­isam­ment rare dans les asso­ci­a­tions house-jazz pour le not­er.

Beach House — 7 [Bella Union]

Sep­tième album, et 77 morceaux sor­tis tout au long des 13 ans de car­rière pour Beach House : logique­ment, cette nou­velle fournée du groupe améri­cain s’ap­pelle 7. Au-delà de la numérolo­gie, Alex Scal­ly et de Vic­to­ria Legrand y con­tin­ue leur explo­ration de la dream pop, cas­sant un poil les codes avec des morceaux plus pro­duits que d’habi­tude, ajoutant des couch­es à leurs bal­lades, enl­e­vant ici une gui­tare, rajoutant là un autre syn­thé. Sept fois plus de douceur et de sub­til­ité.

(Vis­ité 881 fois)