Skip to main content
23 août 2012

Chronique : Chloé – Live At Robert Johnson Vol.1

par rédaction Tsugi

Le Robert Johnson qui nous intéresse ici n’est pas “Leroy” du blues américain, mais un petit et réputé club de Francfort qui lance sa propre série de DJ-mixes. Pour ceux qui s’attendraient à de vieilles pépites de Walkin’ Blues, il faudra repasser, car en confiant son premier volume live à Chloé, le Robert Johnson fait plus dans la space house que dans Sun House. Pour autant, si des références comme Larry Heard coulent de source, Chloé, comme à son habitude, joue d’abord la carte de l’ouverture. Démarrage tout en coton “chewing pop” (Gudrun Gut), douceur, deepness, opium house et groove à deux de tension…

Chloé livre un mix tout en nuance chaloupée, progression féline et sobriété, loin des sets techno dont elle est capable en festivals. Plus martienne que martiale, elle adapte le propos à la taille du club (250 personnes), ce qui rend des gens comme Kalabrese, Shinedoe, SIS ou Vincenzo fréquentables dans votre salon. Comme dirait Seventeen Evergreen, “Music Is The Wine”, et le talent de Chloé fait l’ivresse d’une bonne transe à la maison. (Stéphanie Lopez)

Live At Robert Johnson Vol.1 (Live At Robert Johnson/Modulor)

Visited 28 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply