Skip to main content
23 août 2012

Chronique : DJ Koze – Reincarnations

par rédaction Tsugi

Il y a quelques mois, Matias Aguayo sortait chez Kompakt le morceau “Minimal”, plaidoyer contre la musique du même nom – selon lui pas assez groovy, sensuelle et profonde – que DJ Koze eut pour charge de remixer. Choix pertinent. Profondeur, sensualité et groove sont sans doute les meilleurs termes pour décrire la musique de Koze. Combinaison qu’il maîtrise d’autant mieux quand il opère en tant que remixeur, ses productions ayant tendance à parfois partir dans des divagations abstraites moins évidentes. Regroupant ses meilleurs remixes depuis huit ans (notamment “Elementary Lover” de Matthew Dear, “Naked” de Sid Le Rock et “Atlas” de Battles, indispensables), Reincarnations – The Remix Chapter 2001-2009 offre un condensé remarquable du travail de l’Allemand.

On est en outre séduit par la cohérence de cette compilation, qui s’écoute comme un album, glissant avec limpidité vers la house hypnotique, le funk dépouillé, la luxuriance disco ou la contemplation baléarique. à l’instar de Dixon, sans aucun doute parmi ce qui se fait de mieux en matière de deepness aujourd’hui. (Gérome Darmendrail)

Reincarnations (Get Physical/La Baleine)

Visited 12 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply