Skip to main content
27 août 2015

Chronique & écoute : Thee Oh Sees – Mutilator Defeated At Last

par rédaction Tsugi

Il commence à accumuler les heures de vol maintenant, mais le Californien John Dwyer continue de transpirer dans les salles de concert du monde entier avec la même formule : beaucoup de fuzz, de cris et de la fureur de vivre. John Dwyer est Thee Oh Sees, autour de lui le groupe a toujours été à géométrie variable, et tourne désormais avec une guitare, une basse et deux batteries. Une configuration étonnante au premier abord mais qui à l’écoute de l’excellent Mutilator Defeated At Last prend tout son sens. Alors que l’on pourrait imaginer la guitare comme instrument roi (ce n’est tout de même pas tout à fait faux), la ou les batterie(s) prennent une plus grande place, poussant l’auditeur à hocher la tête toujours plus fort. Avec une discographie abyssale quitte à être parfois inégale, ces parrains de la dernière vague garage rock signent à coup sûr un de leurs meilleurs disques. Neuf titres furieux et zéro déchet, un exploit pour un groupe aussi prolifique, qui sort souvent au moins deux albums par an. Aussi rageur que bon enfant, Mutilator Defeated At Last invite au pogo dans la bonne humeur mais après tout c’est ça le garage : un condensé d’énergie juvénile débridée.

Visited 2 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply