Skip to main content
26 août 2012

Chronique : Here We Go Magic – A Different Ship

par rédaction Tsugi

Lors d’un concert à Glastonbury assez mou, “en pleine gueule de bois et devant un public dans le même état”, Here We Go Magic se rend compte que les deux seuls tarés qui dansent dans la foule ne sont autres que Thom Yorke et Nigel Godrich. C’est ainsi que le producteur de Radiohead en viendra à superviser le troisième album soyeux mais standard de cette formation indie pop de Brooklyn menée par Luke Temple. Pourtant, HWGM sait mordre : “Make Up Your Mind”, single de lancement, tourne autour d’une boucle étourdissante et d’une signature rythmique décalée pour donner un tube de funk hypnotique assez excitant. Il en va de même pour “I Believe In Action”, dont les vocaux ondulants et le groove saccadé font perdre pied sans qu’on s’en rende compte.

De manière regrettable, le reste de l’album est noyé dans un surplus de ballades maniérées sur lesquelles le groupe se caresse gentiment. Si “Alone But Moving” se démarque un peu, les autres s’avèrent redondantes et on croirait entendre un album d’indie folk complaisant, impression renforcée par la production très propre de Godrich (comparable à son travail sur Sea Change de Beck). La passerelle atmosphérique qui étire le final du disque ne parvient pas non plus à nous faire décoller où que ce soit. À ce tarif, pas étonnant que le public de Glastonbury ne se réveille pas… (Thomas Corlin)

A Different Ship (Secretly Canadian/Differ-Ant)

Visited 29 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply