Skip to main content
20 août 2012

Chronique : Jesse Boykins III & MeLo-X : Zulu Guru

par rédaction Tsugi

“Lounge urbain”, “néo-soul”… Pas de doute, ça sent le Ninja Tune à dix kilomètres. Pour beaucoup, la simple mention du label britannique suffit à avoir les dents du fond qui baignent. Mais prenez garde aux préjugés. Car fuir serait ici une grave erreur tant le duo composé de Jesse (songwriter à la voix haut perchée) et MeLo-X (rappeur-producteur) mérite cette belle réputation qui le précède. Il y a du Lil’ Wayne (période crédible) dans le flow lancinant de ce dernier, et de faux airs d’OFWGKTA par endroits. Pas étonnant dès lors qu’on y trouve du R&B à la Frank Ocean (“Change Of Heart”, “The Perfect Blues”). On comprend vite que leur musique est bonne dès lors qu’elle est ambivalente. D’un interlude où Melo entame son rap a capella par un hommage à peine déguisé à Eminem, l’on passe à un single à la fois crade et très mielleux (“Black Orpheus”). Son instru post-dubstep, véritable invitation sexuelle, sonne comme une douce gâterie dans une boîte glauque. De loin la meilleure chanson de l’album. Tantôt tribal et animal (“Tribe Of Stafa”), tantôt céleste et savant (“Better For You”, “Primal Chance”), Zulu Guru est le chantre de la dimension nouvelle que s’offre le R&B, en perpétuelle gestation ces derniers temps. Pour un galop d’essai, cette fructueuse collaboration enfante un produit plus qu’honorable. (David de Araujo)

Zulu Guru (Ninja Tune/Pias)

Visited 9 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply