Skip to main content
21 août 2012

Chronique : Justice – Access All Arenas

par rédaction Tsugi

À l’heure où le monde entier piaille autour de la sortie du nouveau Daft Punk, les deux héritiers de la french touch n’avaient qu’une seule chance de ne pas sombrer dans l’oubli : en expiant leurs péchés. Révélation avec , confirmation avec A Cross The Universe, doutes pour certains avec Audio, Video, Disco… Le soufflé pouvait donner l’impression de doucement retomber. Fausse impression, car le duo de poseurs à barbe en a sous la pédale. Désormais Justice fait l’unanimité en concert, s’écoute en transe ou ne s’écoute pas. Certes, la tracklist de ce live enregistré aux arènes de Nîmes est attendue, s’ouvrant par la marche grandiloquente de « Genesis », avant de passer par « Stress », « DVNO » ou un « Civilization » servi à toutes les sauces. Certes encore, le duo ne peut s’empêcher de prouver à quel point le public hurle en fosse (en nous faisant cette fois l’honneur de ne pas en faire deux pistes complètes). Mais Justice confirme avec brio. Son « Helix » agrémenté d’un « Kiss » de Prince, son « Cannon » saupoudré d’un « D.A.N.C.E » aux petits oignons – entre retombées piano-bar et intermède hip-hop – et son “Waters Of Nazareth” aromatisé au « We Are Your Friends » démontrent que Xavier et Gaspard n’ont pas dit leur dernier mot. Le son est lourd, dans le bon sens du terme, le son est noir… sous stroboscope. Ça aurait pu être un album pour rien, ce sera Justice pour tous. (David de Araujo)

Access All Arenas (Ed Banger/Because/Warner)

Visited 5 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply