Skip to main content
16 mai 2014

Chronique : Madlib & Freddie Gibbs – Piñata

par rédaction Tsugi

Depuis la double claque administrée par leur premier EP commun (Thuggin’, 2011), le duo composé de Madlib et Freddie Gibbs n’a cessé de nous mettre à genoux, en attendant de pouvoir nous abattre un monolithe sonore sur le coin du nez. Avec ses dix-sept morceaux et sa pile de featurings triple A, Piñata contient un paquet de douceurs. Qui ne manquent pas de révéler une certaine amertume.

N’oublions pas que Freddie Gibbs, avec son passé de malfrat, a autant de centilitres de venin à aspirer de ses blessures que de punchlines à dégainer. Madlib, lui, déroule sans trop d’efforts, et signe ici sa série de productions la plus cohérente, qui circule quelque part dans la mélancolie des 70’s. La scansion de semi-dément de Danny Brown n’attendant que ce genre d’ambiances pour produire du contraste, le casting marche, “High” est à placer parmi les étoiles incontournables de ce recueil. Vous y croiserez également Raekwon, Mac Miller et Earl Sweatshirt, entre autres, Gibbs restant maître de cette cérémonie qui honore son flow un poil traînard, et très 90’s dans l’esprit. Les novices ont désormais de quoi pénétrer dans le monde fourmillant de Madlib, quadra loin d’être endormi, et qui continue à s’entourer des meilleurs MC. Son meilleur disque depuis Jaylib. (Mathias Riquier)

Piñata (Madlib Invazion/Differ-Ant)

Visited 8 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply