Skip to main content
29 août 2012

Chronique : Maya Jane Coles – DJ-Kicks

par rédaction Tsugi

Vous ne connaissez pas encore Maya Jane Coles ? Pas de panique. Si la jeune Londonienne n’a pas encore beaucoup joué de ce côté-ci du Channel, c’est pourtant sur un label français, Real Tone, qu’elle a connu son premier succès à la rentrée 2010, le désormais classique house garage “What They Say”. Depuis, dates et maxis s’enchaînent, entre une couverture pour Mixmag et un Essential Mix sur la BBC. Resident Advisor l’a même classée parmi les dix meilleurs DJ’s de 2011. On ne s’étonne donc pas de la retrouver aux commandes de ce DJ-Kicks, pour un set éclectique sur une base deep.

Une sélection très classe, orientée d’abord vers une house plutôt lente, éthérée et vocale avant un passage plus brut, trippy voire acidifié – où l’on retrouve le seul “tube” de ce mix : “It’s A Crime” de Virgo Four remixé par Caribou. Virage dubstep ensuite, que la demoiselle connaît bien, puisqu’elle en produit sous le pseudo Nocturnal Sunshine. De la bass music là aussi, toujours très feutrée, avant une conclusion plus techno sous les beats acérés de Marcel Dettmann. À tout juste 24 ans, Maya Jane Coles possède déjà ce pouvoir chamanique dont seuls les plus grands DJ’s sont dotés, nous transportant dans son univers avec une facilité déconcertante. On en redemande ! (Nicolas Bresson)

DJ-Kicks (!K7/La Baleine)

 

Visited 12 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply