Skip to main content
23 août 2012

Chronique : WhoMadeWho – The Plot

par rédaction Tsugi

Ça démarre très fort. “Run run fast in your dreams…” clame en prélude une voix d’outre-tombe (Human League, sors de ce corps !) tandis qu’une basse torride joue à saute-mouton sur un cuivre lunaire. Quatre ans après avoir pris le train du revival punk-funk en marche, WhoMadeWho n’aurait pu mieux conjurer la torpeur de l’hiver. Le deuxième album du trio danois a le feu aux fesses, c’est le moins qu’on puisse dire. Véritable arche de Noé sonore, The Plot recèle une formidable collection de pop songs à ressorts : hymnes discoïdes, divagations psychédéliques, mignardises glam, déflagrations techno, ballades à croquer… Tout à la fois. De cette joyeuse pagaille émane un ensemble sophistiqué, et bigrement mélodieux, de guitares, beats, castagnettes, piano, batterie, entre autres synthés mutants.

Rappelons que WhoMadeWho est né à Copenhague de la rencontre improbable d’un bassiste garage rock (Tomas Hoffding), d’un chanteur guitariste issu de la scène jazz avant-gardiste (Jeppe Kjellberg) et d’un producteur prodige (Tomas Barfod alias Tomboy). Fruit symbiotique d’une somme d’influences allant des Beatles à Hot Chip, de Led Zep à LCD, The Plot rallie la danse à l’expérience. Skål ! (Eléonore Colin)

The Plot (Gomma/Module)

Visited 14 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply