City-guide : les meilleurs spots d’Ibiza selon wAFF

Aujour­d’hui sort Sick Plea­sure, un nou­v­el EP de wAFF sur Hot Cre­ation. wAFF ? Si le nom de cet Anglais aux longs cheveux ne vous dit rien, c’est que votre dernier séjour à Ibiza date un peu trop. Car avec une rib­am­belle de max­is sous le bras et surtout des années d’étés sur l’île blanche au comp­teur, Jon Wafer est un habitué des lieux. Alors avant que la sai­son ne se ter­mine, on a demandé à wAFF de nous livr­er quelques uns de ses endroits préférés à Ibiza. On ne s’at­tendait pas à une réponse aus­si com­plète, et aus­si généreuse en bonnes adress­es. Alors on vous a sim­ple­ment traduit tout ça, tel quel, entre criques secrètes, clubs au top et pas­sion milk­shake. Suiv­ez le guide ! 

Ibiza a deux facettes. Bien sûr, il y a celle que tout le monde con­naît, la nuit et les fêtes qui ne s’ar­rê­tent jamais. Mais l’autre facette, celle que per­son­ne ne peut vrai­ment appréci­er avant d’être allé à Ibiza pen­dant de nom­breuses années, c’est de voir à quel point l’île est belle et riche en explo­rations. Il y a énor­mé­ment de plages cachées et de par­ties secrètes de l’île que beau­coup ne con­nais­sent pas. Il y a même des civil­i­sa­tions cachées de gens qui vivent ensem­ble dans les mon­tagnes, loin de la vie “nor­male”. Tu peux y aller et faire de la cui­sine avec eux, du yoga, tra­vailler ta spir­i­tu­al­ité, appren­dre le rei­ki (une méth­ode de soins tra­di­tion­nelle japon­aise qui se con­cen­tre sur les éner­gies – le ki – et sur le soin par appo­si­tion des mains, ndr.), et tant d’autres choses.

Aus­si, cet endroit appelé Atlantis est devenu un peu plus pop­u­laire ces derniers temps, mais ce n’est pas non plus trop con­nu. Il n’y a pas de pan­neaux ou d’in­for­ma­tions sur ce lieu, et tu peux seule­ment le trou­ver si tu con­nais déjà le chemin ou si quelqu’un te l’a indiqué, mais une fois que tu l’as trou­vé c’est incroy­able ! C’est une grosse mis­sion que d’y aller, il faut descen­dre une falaise, une longue dune de sable, et puis pass­er un tas de rochers pour finale­ment décou­vrir un lagon en forme de crique. Il y a des falais­es de malade là-bas, j’ai sauté de l’une d’elles une fois et me suis retrou­vé dans un banc de médus­es… (Ce n’é­tait pas le meilleur moment de ma vie).

L’At­lantis

Il y a aus­si For­mentera, une île au large d’Ibiza qui donne l’im­pres­sion d’être dans les Caraïbes. Les plages et la mer sont dif­férentes, ça doit être l’un des plus beaux spots où aller à Ibiza.

Les clubs sont géni­aux, et les fêtes s’améliorent d’an­nées en années. Tous les plus gros DJs ont leur pro­pre soirée, on dirait que tout le monde lance sa fêtes, ce qui offre beau­coup de diver­sité et de choix. Ibiza a défini­tive­ment sa pro­pre et forte énergie. Je ne me sens jamais déprimé quand je suis là-bas, je peux tou­jours sen­tir le change­ment d’én­ergie quand j’ar­rive. C’est un endroit très spé­cial grâce aux expéri­ences et aux sou­venirs qu’on peut s’y faire, et l’île réu­nit plein de cul­tures dif­férentes qui ont le même objec­tif : danser et écouter de la musique. Je ne pense pas qu’il y ait un seul endroit sur Terre qui a tout ce qu’a Ibiza, c’est pour ça que l’île est et sera tou­jours un des lieux les plus par­ti­c­uliers du monde.

Le DC10 

Evidem­ment, DC10 se devait d’être par­mi mon classe­ment de mes cinq lieux préférés d’Ibiza. On a la soirée Par­adise là-bas, tous les mer­cre­dis de l’été, et les légendaires Cir­colo­co du lun­di qui sont de loin l’un des soirées les plus dingues aux­quelles je suis allée. C’est devenu une mai­son pour moi, je con­nais tout le monde et tout le monde me con­naît. J’aime vrai­ment cet endroit.

L’Am­ne­sia 

La ter­rasse de l’Amnesia

Amne­sia est un club de dingue, je l’adore. C’est dif­fi­cile de dire s’il s’ag­it de mon préféré, mais je sais que la ter­rasse de l’Am­ne­sia est ma scène préférée par­mi tous les clubs. J’ai d’in­croy­ables sou­venirs sur la ter­rasse à regarder des gens comme Ricar­do Vil­lalo­bos, Loco Dice, Mar­co Car­o­la, Cassy, Sven Väth, entre autres. J’ai l’im­pres­sion de faire par­tie d’un grand car­naval un peu fou, ou quelque chose comme ça, c’est assez dif­fi­cile à expli­quer. Je ne me suis jamais ennuyé. Je n’ai jamais passé tant de temps que ça dans la Main Room, mais j’ai joué là-bas récem­ment pour ma pre­mière fois à Cocoon et c’é­tait l’un de mes meilleurs con­certs. Je suis vrai­ment tombé amoureux de cet endroit depuis.

L’Un­der­ground 

L’Un­der­ground est une cool et petite vil­la qui a été trans­for­mée en club il ya des années. Je crois que quelqu’un a dit qu’elle apparte­nait avant à George Michael… C’est par­fait là-bas et on y écoute tou­jours de la musique under­ground et cool. Tu sais quand tu vas à l’Un­der­groun que tu vas pass­er une nuit un peu plus tran­quille qu’ailleurs, dans un envi­ron­nement relax, mais en écoutant des morceaux géniaux.

La ville d’Ibiza 

C’est très beau de se balad­er dans la ville d’Ibiza, par­ti­c­ulière­ment la nuit, ou aller y acheter à manger – c’est ce que je fais d’habi­tude. C’est une ville très classe. Vous pou­vez aus­si mon­ter à la Dalt Vila où il y a plein de restau­rants, des bars, et une superbe vue une fois tout en haut. C’est une très jolie ville.

Pas­sion Café 

Il y a plein d’autres endroits superbes où manger à Ibiza, des endroits je pense bien meilleurs que le Pas­sion, mais je l’ai choisi pour sa grande cartes de smooth­ies, c’est les meilleurs pour ça ! Je prends surtout le Ener­gy Boost­er avec de l’a­cai, de la banane et d’autres trucs dont je ne me sou­viens plus, et j’ADORE aus­si le milk­shake aux Oreo, c’est com­plète­ment dingue. Par­fois j’achète plusieurs smooth­ies parce que je n’ar­rive jamais à me décider, et ensuite je me sens mal, mais ça vaut le coup ! Aus­si, comme je suis végé­tarien, c’est assez facile à Pas­sion de trou­ver quelque chose que j’aime. C’est aus­si pour ça qu’il devait être dans mon top 5 !”

(Vis­ité 346 fois)