La bouse du mois : Die Antwoord

Extrait du numéro 95 de Tsu­gi (sep­tem­bre 2016) 

Ces derniers temps, on a pas mal van­té dans ces pages la musique venue d’Afrique du Sud. Depuis St Ger­main, qui prê­tait à la house de ce pays toutes les ver­tus (on peut d’ailleurs le con­stater dans la playlist 100 % Afsud qu’il nous a con­coc­tée pour notre hors-série), jusqu’à Batuk, le vibrant pro­jet house hip-hop lancé par les pro­duc­teurs Aero Manielo et Spoek Math­am­bo (ce dernier étant aus­si l’auteur du magis­tral maxi Badi­mo paru en début d’été). Ce con­cert de louanges se voit aujourd’hui bal­ancé par un bon coup de bazooka visant le duo Nin­ja et Yo Lan­di, alias Die Antwo­ord. Sept ans se sont écoulés depuis leur pre­mier album sen­sa­tion $O$, qui ame­nait un vrai vent de fraîcheur (si l’on peut dire) punk à un réper­toire hip-hop/rave. Assour­dis­sant certes, mais aus­si ent­hou­si­as­mant. Si, depuis, leur cote de pop­u­lar­ité n’a jamais vrai­ment bais­sé, on s’est vite fatigué au fil du temps d’une for­mule au final surtout abrutis­sante. Ce que con­firme mal­heureuse­ment ce qua­trième disque. La faute en incombe prin­ci­pale­ment au trio d’ouverture “We Have Can­dy”, “Dad­dy” et “Banana Brain”. Un con­cen­tré bien ger­bant entre hip-hop trash, euro­dance lubrique et hard­core tout juste bon à sonoris­er les cen­tre com­mer­ci­aux. Passée cette intro­duc­tion pétaradante, Mount Nin­ji And Da Nice Time Kid devient tout mou et visqueux, avec des fea­tur­ings qui ne ser­vent pas à grand-chose (Sen Dog de Cypress Hill, la stripteaseuse Dita Von Teese ou l’acteur Jack Black) sauf peut-être à nous faire rire… Allez soyons hon­nêtes, on a quand même enten­du deux bons titres, “Peanut But­ter + Jel­ly” ou “Street Light”, deux rap min­i­maux qui mon­trent que Die Antwo­ord n’a pas besoin de pouss­er les potards dans le rouge pour être effi­cace. Leçon retenue pour la prochaine fois ? On veut bien l’espérer, même si, à l’image de l’intitulé du dernier titre, “I Don’t Care”. (Patrice Bardot)

Mount Nin­ji And Da Nice Time Kid (Zef Records/Kobalt/PIAS), sor­ti ce ven­dre­di 16 sep­tem­bre, est en écoute exclu­sive sur Apple Music

(Vis­ité 748 fois)