©Lily Rault

Clubs, bars, salles de concert : le “contraignant” retour du port du masque obligatoire

Le min­istre de la San­té Olivi­er Véran vient de l’an­non­cer dans sa dernière prise de parole du jeu­di 25 novem­bre, le retour de l’obligation du port du masque “partout en intérieur”, par­mi les mesures pour ten­ter d’endiguer la hausse des con­t­a­m­i­na­tions dans le pays. 

La mesure est claire, énon­cée par le min­istre de la San­té : “Un décret ren­dra à nou­veau oblig­a­toire le port du masque partout en intérieur” et s’ap­pli­quera dès ven­dre­di dans les lieux rece­vant du pub­lic, y com­pris les lieux où le pass san­i­taire est réclamé.

Il a égale­ment pré­cisé que « les préfets seront aus­si habil­ités à ren­dre oblig­a­toire le port du masque pour des événe­ments en extérieur, tels que, par exem­ple, les marchés de Noël ou des bro­cantes ».

C’est hyper contraignant.”

Une mau­vaise nou­velle, surtout pour les clubs, bars et salles de con­cert qui sont pris de court par la déci­sion du gou­verne­ment : “On ne sait pas encore com­ment nous allons faire, on va décider de tout ça cet après-midi lors d’un con­seil extra­or­di­naire, nous con­fie le directeur de la com­mu­ni­ca­tion du club parisien Bad­aboum Bertrand Lacham­bre, mais les événe­ments de demain sont sur le fil, on ne sait pas si on va rester ouverts.”

Même stu­peur du côté du Rex Club qui réflé­chit en “atten­dant de voir le décret pub­lié au jour­nal offi­ciel”. Le Bad­aboum com­plète : “C’est hyper con­traig­nant. On se demande aus­si com­ment va réa­gir le pub­lic, si ça ne va pas l’ef­fray­er et l’empêcher de venir en club…” Une inquié­tude partagée par la salle de con­cert du Parc de la Vil­lette Le Tra­ben­do, qui a peur pour ses finances : “Ça risque de frag­ilis­er une fois de plus nos économies déjà bien mis­es à mal.”

Résignée, la salle de con­certs “pren­dra les mesures qu’on nous demande de pren­dre : on con­tin­uera à véri­fi­er les pass san­i­taires de tout le monde et on veillera au max­i­mum à ce que le pub­lic comme le staff por­tent bien le masque dans la salle. Après tout ce qu’on a subi, on est les derniers à vouloir que l’épidémie reprenne et nous oblige à fer­mer les lieux.”

Ça risque de frag­ilis­er une fois de plus nos économies déjà bien mis­es à mal.”

Par­mi les nou­velles mesures annon­cées par Olivi­er Véran ce jeu­di, fig­urent aus­si l’ouverture du rap­pel de vac­ci­na­tion à tous les majeurs ou encore la réduc­tion de la durée de valid­ité des tests PCR. Un nou­veau con­fine­ment ou couvre-feu n’est en revanche pas prévu, et aucune jauge n’est imposée dans les lieux de rassem­ble­ment du pub­lic. « Ce n’est pas du tout d’actualité » a ajouté le min­istre de la San­té lors de sa con­férence de presse.

(Vis­ité 1 535 fois)