Skip to main content
16 avril 2018

Coachella 2018 : Revoyez les lives de Beyoncé, St.Vincent, Nile Rodgers…

par Alice Lanneluc

Sauf si vous avez vécu dans une grotte pendant le week-end, difficile d’ignorer que Coachella se déroulait ce week-end dans le désert californien. Durant trois jours, les couronnes de fleurs se sont mêlées aux performances de Beyoncé, The Weeknd, Maceo Plex ou encore Petit Biscuit… Petit florilège.

Beyoncé : black power et reformation des Destiny’s Child

Une multitude de danseurs, une mise en scène grandiose et des aspects militants – le jaune et le noir des costumes rappellent certes les rayures de la Queen B (la « reine des abeilles »), mais aussi les couleurs de la Alpha Phi Alpha Fraternity, la première fraternité noire-américaine… Beyoncé n’a pas fait les choses à moitié pour son live d’1h45 à Coachella. Il faut dire qu’elle était attendue : elle était déjà programmée au festival l’année dernière mais avait dû annuler sa prestation à cause de sa grossesse. Elle devient ainsi en 2018 la première femme noire à se produire en tant que tête d’affiche à Coachella.

Elle en également profité pour inviter ses deux amis d’enfance, Kelly Rowland et Michelle Williams, et ainsi faire revivre les Destiny’s Child le temps de trois titres.

 

St. Vincent, arme de séduction massive

L’indie-rock de St.Vincent a su faire bouger les foules le vendredi 13 avril. Une mise en scène épurée (si on la compare à celle de Beyoncé) pour un instant où les guitares grondent. Extrait de son dernier album éponyme, « Masseduction » offre aussi des passages plus électroniques invitant chacun à danser en rythme.

Petit Biscuit conquiert l’Amérique

La tournée de Petit Biscuit ne s’arrête plus ! Depuis la sortie de son premier album Presence, le Français s’est lancé dans une tournée des Zéniths pour diffuser sa vague chill,  mais il y a quelques jours il a traversé l’Atlantique pour se rendre au festival mythique californien.

Gravitation ?: @rohofoto

Une publication partagée par Coachella (@coachella) le

Busy P en interview

Pedro Winter alias Busy P était également de la partie. Après avoir fêté en grandes pompes les quinze ans d’Ed Banger au Grand Rex, la tête pensante du label français s’est rendu aux Etats-Unis. Lors d’une interview, il revient sur l’évolution du festival.

Post Malone, future tête d’affiche de Rock en Seine

Avant de fouler les planches de Rock en Seine, Post Malone est venu interpréter « Psycho », l’un de ses derniers titres, plongé dans un jeu de lumières vert. Pour découvrir la suite de de l’album Beerbongs & Bentleys, rendez-vous le 27 avril.

Nile Rodgers, toujours chic !

Pour un moment de bonne humeur absolu, voici en bonus la performance de Nile Rodgers sur le titre « Good Times ». Pour l’occasion, le public a été convié à monter sur scène pour laisser parler son corps en rythme avec le maître du disco-funk.

Visited 39 times, 1 visit(s) today