Crédit : Rod Maurice

Coup de pouce : Dampa

Par­fois on tombe dans nos mails sur un morceau, un clip ou un artiste qui nous colle à notre chaise. Alors on en par­le, tout sim­ple­ment, comme ici avec Dampa. Ce sont les “coups de pouces” de la rédac’.

Si vous idol­âtr­er Mas­sive Attack ou que vous avez du mal à vous pass­er de Vital­ic, alors Dampa est fait pour vous. Ce duo rochelais couron­né aux Inouïs du Print­emps de Bourges 2018 apporte un vent de fraîcheur sur la scène élec­tron­ique française. Plus récem­ment, ces petits malins ont égale­ment raflé le prix Société Ricard Live Music, en jan­vi­er dernier. En effet, tout est fait pour séduire. En plus de ces suc­cès, Vic­tor et Angé­line ont signé une pub­lic­ité pour Yves Saint Lau­rent. La for­mule est résol­u­ment effi­cace.

Car chez Dampa, tout s’ar­tic­ule autour du con­cept. Vic­tor, c’est l’homme-machine peu bavard ; Angé­line, la femme tout feu tout flamme au flow aus­si inso­lent qu’in­can­des­cent. Leur pre­mier EP, divisé en deux par­ties, con­stitue une belle intro­duc­tion à leur créa­tiv­ité. Les trois pre­miers titres sor­tent le 26 avril dernier sous le nom Col­or, pt. 1. Un doux con­cen­tré de pop, voire de trip-hop. Avec ses inspi­ra­tions soul, cette pre­mière par­tie séduit grâce à la voie sen­suelle et éthérée d’Angé­line.

Le 17 mai, change­ment de route. Avec la sor­tie de Blind, pt. 2, Dampa prend un virage vers des hori­zons plus agres­sifs tein­tés d’in­fra bass­es et de punch­lines engagées. Le titre “Clubs” atteste de cette tran­si­tion. Un morceau tail­lé pour les dance­floors, qui prou­ve que le groupe est fait pour la scène. Une deux­ième par­tie qui mar­que une plongée dans une électro-trap très noire, mais tou­jours élé­gante. Une réus­site.

Dampa sera en con­cert le 29 mai prochain à la Gaîté Lyrique avec Suzanne et Salut C’est Cool. Retrou­vez plus d’in­for­ma­tions sur la page Face­book de l’évène­ment

(Vis­ité 500 fois)