Skip to main content
12 décembre 2019

Coup de pouce : Denuit

par Juliette Chevet

Parfois on tombe dans nos mails sur un morceau, un clip ou un artiste qui nous colle à notre chaise. Alors on en parle, tout simplement, comme ici avec Denuit. Ce sont les “coups de pouce” de la rédac’. 

Aujourd’hui, c’est Denuit qu’on a déniché dans nos mails. Le duo français basé à Montpellier produit depuis 2017 une musique singulière, entre cold-wave, krautrock et techno. Ce qui le caractérise ? Son style rétro-futuriste et sa musique électronique désordonnée.

Alors qu’Ivi s’occupe des machines en tout genre, Bonnie chante, joue de la flûte, des gongs ou du synthé. Son timbre est exceptionnel (au sens propre du terme). Sa voix est puissante, parfois agressive. Si on parle des deux compères aujourd’hui, c’est parce qu’ils ont récemment sorti leur troisième projet sur le label Hapax Records.

Rythme répétitif, synthés psychédéliques, arrangements volontairement brouillons et sons saturés : c’est la recette magique qui a donné lieu à Oph : The Lonely Planet, LP sorti ce lundi 9 décembre. Entre la sensation déchirante d’apesanteur ressentie à l’écoute de « Galactic Love » et la chanteuse qui s’égosille sur « Black Ice », on découvre au fur et à mesure de l’album la planète Oph et son univers aussi captivant que dystopique. Définitivement, Denuit est un OVNI qui débarque sur la scène électronique avec sa musique expérimentale tâchée d’influences punk.

Visited 15 times, 1 visit(s) today