Crédit photo : Fabrice Bourgelle

Coup de pouce : Salami Rose Joe Louis

Par­fois on tombe dans nos mails sur un morceau, un clip ou un artiste qui nous colle à notre chaise. Alors on en par­le, tout sim­ple­ment, comme ici avec Sala­mi Rose Joe Louis. Ce sont les “coups de pouce” de la rédac’.

Aujour­d’hui, c’est la musique cos­mique de la cal­i­forni­enne Sala­mi Rose Joe Louis qui a retenu notre atten­tion. Cos­mique, c’est le mot car la musi­ci­enne, com­positrice et pro­duc­trice est pas­sion­née par tout ce qui touche à l’e­space, au futur et donc for­cé­ment à la SF. Lind­say Olsen, aka Sala­mi Rose Joe Louis, vient de sor­tir son nou­v­el album Zden­ka 2080 chez Brain­feed­er, le label de Fly­ing Lotus. Inspiré par les romans de science-fiction d’Octavia But­ler et de Gene Wolf, cet opus racon­te l’his­toire dystopique de notre chère planète Terre en 2080. Elle l’ex­plique dans le morceau clip­pé “Octog­o­nal Room” : “Les gross­es entre­pris­es et gou­verne­ments du monde ont décidé de con­stru­ire une infra­struc­ture mas­sive dans le but d’ex­ploiter et de stock­er l’én­ergie solaire. (…) Ils plan­i­fi­aient de garder assez d’én­ergie pour ali­menter un vais­seau le temps d’un voy­age aller sans retour vers une planète éloignée et hab­it­able, dans une autre galax­ie.”

Le décor est plan­té, le voy­age spatio-temporel musi­cal peut débuter. L’u­nivers imagé de l’artiste se retran­scrit en musique par des sonorités éthérées, lo-fi à souhait, une voix douce quasi-chuchotante dans “Nos­tal­gic Mon­tage” et du syn­thé à foi­son, par­fois aux notes dis­so­nantes pour nous rap­pel­er que l’on écoute un con­te dystopique. On se retrou­ve en 2080 pour voir si la prophétie de Sala­mi Rose Joe Louise se réalise.

(Vis­ité 150 fois)