© Yoan Radigois

Coup de pouce : Tangled Tape

Tan­gled Tape sig­ni­fie lit­térale­ment “cas­sette emmêlée”. Le groupe toulou­sain porte bien son nom : entre hip-hop, soul et jazz des années 60 à aujour­d’hui, il mêle les styles et les épo­ques à tra­vers sa musique. Le quin­tet — com­posé de Solen Gof­fi (beat­mak­ing, syn­thé), Ornel­la Mesplé-Somps (chant), Arthur Guyard (syn­thé), Louis Nico­las Gubert (basse) et Yoan Bon­nin (bat­terie) — avait déja sor­ti un EP en 2017. Cette fois, Tan­gled Tape revient avec Back & Forth, pre­mier album du groupe sor­ti le 4 octo­bre dernier.

Les treize morceaux aus­si lumineux qu’en­trainants sont sub­limés par la voix déli­cate d’Or­nel­la. Back & Forth, c’est des tracks soul et jazzy, comme “Have a Look Around” avec sa ligne de basse qui rap­pelle “Hit the Road Jack” de Ray Charles, et “Miss Excus­es” — une voix étouf­fée, posée sur une musique à mi-chemin entre musique élec­tron­ique et jazz. La sor­tie de l’al­bum a été accom­pa­g­née du clip de “Lazy”, dans lequel une petite fille invente une mys­térieuse machine pour con­trôler le temps — en l’oc­cur­rence pour le ralen­tir. Un beat sac­cadé, des accords graves et ryth­més au syn­thé, des influ­ences reg­gae. Il y a cepen­dant un gros décalage entre la musique très dynamique et les paroles, qui par­lent claire­ment de flemme : “If you want me to work, you’re wast­ing your time”.

Cet album, c’est aus­si des titres plus r’n’b, comme “Arouse”, avec des par­ties chan­tées comme des par­ties par­lées, et une mélodie jazzy qui se mêle aux scratch­es old school. Quant à “Rain­drop’s Inter­lude”, c’est (comme son nom l’indique) un inter­lude apaisant sur lequel on entend comme des bruits de pluie — qu’on con­fond facile­ment avec le grésille­ment d’un vinyle.

Le quin­tet toulou­sain chante son amour pour la musique et abor­de la soul d’hi­er et d’au­jour­d’hui avec une sincérite poignante, comme dans “Then You Come Back To Me” — morceau au cours duquel Ornel­la chan­tonne “Ouh baby, I’m falling in love with ya / You’ll be scared if I tell you just a half of all the thoughts I’ve in my head”. Cette déc­la­ra­tion d’amour ten­dre et sen­suelle peut être attribuée aus­si bien à une per­son­ne qu’à la musique. En l’oc­cur­rence on opte plutôt pour la deux­ième option.

Retrou­vez Tan­gled Tape le 5 décem­bre aux Trans Musi­cales de Rennes.

(Vis­ité 332 fois)