Cours de consentement dans le clip de “Balance ton quoi” d’Angèle

C’é­tait l’un des titres phares de son pre­mier album Brol. Angèle offre enfin un clip pour “Bal­ance ton quoi”, man­i­feste poli­tique sur­fant sur le mou­ve­ment #MeToo et #Bal­ance­Ton­Porc. La chanteuse belge s’y adresse directe­ment aux agresseurs de toutes sortes, tout en s’ab­s­tenant de tout écart lin­guis­tique : “Ouais j’serai polie pour la télé / Mais vas te faire Hmm-”.

A la réal­i­sa­tion du clip, on retrou­ve Char­lotte Abramow, déjà à l’oeu­vre sur les clips Les Pas­santes”,Je veux tes Yeux” et “La loi de Mur­phy”. Pour “Bal­ance ton quoi”, la vidéo est à l’im­age des paroles à la fois can­dides et engagées, entre couleurs pas­tels, manoir tout droit sor­ti d’un con­te de fées et robe de princesse Vik­tor & Rolf (décorée mal­gré tout d’un hon­nête “Go Fuck Your­self”). Comme tou­jours avec Angèle, tout repose sur cet équili­bre entre une appar­ente inno­cence et le traite­ment de thèmes plus sérieux. Con­cer­nant l’aspect comique du clip, la chanteuse a fait appel à l’ac­teur Pierre Niney. Celui-ci fait une petite appari­tion au milieu de la vidéo, où le sex­isme ordi­naire reprend vite le dessus sur les bonnes inten­tions mas­cu­lines. Une piqûre de rap­pel ne fait jamais de mal.

(Vis­ité 4 235 fois)