Crédit photo : Benjamin Schmuck

D.K. sort “Rising”, un nouvel EP entre techno et new beat en clair-obscur

Pro­duc­tif le D.K. Le mys­térieux pro­duc­teur parisien signe Ris­ing, un nou­v­el EP chez Antinote Records. Ce disque vient ter­min­er la trilo­gie sor­tie sur le label, com­posée des max­is Mys­tic War­rior et Rid­ing For A Fall. 

Les qua­tre titres du dernier EP suff­isent à prou­ver l’ef­fi­cac­ité mélodique de D.K. Ris­ing démarre fort avec le morceau cold tech­no “Storm of Steel” à la The Hack­er. Sur fond de kick sévère, le pro­duc­teur ajoute au fur et à mesure des élé­ments entre bruits métalliques répéti­tifs et boucle de syn­thé analogique. Le tout rend le morceau froid et indus­triel et nous plonge dans une ambiance rétro­fu­tur­iste. Le deux­ième titre “Frozen Sword” au rythme un peu plus lent mais tout aus­si dansant relève plus de l’in­flu­ence de la new beat que de la tech­no. Le troisième morceau “Code Break­er” vient réchauf­fer l’EP avec sa boucle per­cus­sive très housey à laque­lle vient se rajouter une mélodie à la flûte et quelques sonorités pour le peu cos­miques, sacré mélange. Enfin, D.K. ter­mine par “Ris­ing” du nom de l’EP, dans la même veine que le troisième titre avec des per­cus­sions dont le rythme laisse à penser quelques influ­ences ori­en­tales. Le pro­duc­teur jon­gle par­faite­ment entre la froideur des clangs métalliques et la chaleur des per­cus­sions dans un seul EP. À écouter en boucle pour le before.

D.K Antinote Rising

Pochette de Ris­ing

(Vis­ité 341 fois)