Dans moins d’un mois, Popof retrouve Noisebuilder pour un back‐to‐back bien énervé !

Cela fai­sait un petit bout de temps que le nom de Popof n’était plus asso­cié à la tech­no lourde et dark, et encore moins au hard­core. Les mélodiques “Seren­i­ty” ou “Do You Want Me”, un album plutôt house, la créa­tion d’un label (Form Music) sur lequel sont signés Julian Jew­eil ou bien N’to et Joachim Pas­tor — qu’il a aidé à décou­vrir… Alexan­dre Paounov de son vrai nom n’a pas chômé ces dix dernières années, mais s’est éloigné, du moins musi­cale­ment, de ses racines au sein du Heretik Soundsys­tem — à part pour fêter les vingt ans du col­lec­tif. Pour­tant, il y a quelques mois, Popof nous con­fi­ait vouloir revenir à des sons plus durs et plus tech­no. Ce sera chose faite le 2 décem­bre pour un “Heretik Show­case” où se retrou­veront Popof et Noise­builder, qui lui a con­tin­uelle­ment arrosé la scène française de son hard­core hyper effi­cace. Un back‐to‐back en forme de madeleine de Proust  (ok, pimen­tée la madeleine), demandé depuis des années par les fans, ceux qui réé­coutent en boucle les nom­breuses et chou­ettes col­lab­o­ra­tion entre les deux DJs et pro­duc­teurs, comme “Je veux par­tir main­tenant”, “Fluff 100% Matière Grasse” ou “PeTrOl Is WhAt We NeEd…” — ah ce sens de la titraille…

Le back‐to‐back de qua­tre heures et quelques sera suivi par un live de Noise­builder, his­toire de faire mon­ter les BPMs jusqu’à l’arrivée de KRS d’Heretik qui fera aus­si le déplace­ment pour clô­tur­er la fête tout en douceur (ou pas). Le new­com­er KoPa vien­dra quant à lui démar­rer la soirée avec un set plus deep et tech­no.

Rendez‐vous donc le 2 décem­bre à La Fab­rique à Tarbes, et bonne nou­velle pour les porte‐feuilles raplapla : la soirée sera à prix plutôt doux, entre 10 et 15 euros ! Plus d’infos sur l’event face­book.

En atten­dant, cadeau :

(Vis­ité 1 203 fois)