Skip to main content
Crédit : Nicolas Joubard
13 juin 2019

De Tame Impala à Metronomy : la Route du Rock dévoile sa programmation électrique pour 2019

par Lolita Mang

Et c’est reparti. Chaque année, le festival la Route du Rock enflamme Saint-Malo, avec son identité très affirmée. Contrairement à la plupart de ses confrères, le festival a su rester fidèle à son ADN « rock » et ce, depuis 1991. Fondé par l’organisation Rock Tympans, il met un point d’honneur à rester indépendant, tant dans son organisation que dans sa programmation. Et pour son édition 2019, c’est une nouvelle preuve de cette volonté de fer. Du 14 au 17 août prochain, le nord de la Bretagne deviendra terre d’accueil des meilleurs groupes de rock, qu’ils soient indés ou psychés.

Après une première soirée à la Nouvelle Vague, le festival démarrera sur les chapeaux de roues au Fort de Saint-Père avec sa tête d’affiche, Tame Impala, qui vient tout juste de clôturer le festival We Love Green — et c’était notre moment préféré… Seront d’ailleurs présent les membres de Pond, par lequel Kevin Parker est passé. Lui et sa bande seront en outre bien entourés par quelques pointures du rock indé, à savoir les Irlandais de Fontaines D.C et les Anglais d’Idles. Le lendemain, il s’agira de poursuivre sur cette très belle lancée sans s’essouffler. Et pour cela, le rock anatolien — rock psyché tout droit venu de Turquie — d’Altin Gün saura envoûter les festivaliers, aux côtés de la synthpop de Hot Chip ou de la folk de Beirut. Et puis cerise sur le gâteau le samedi soir, avec les intemporels de Metronomy qui s’inviteront pour battre la mesure. La plage de Bon-Secours ne sera elle pas en reste, avec des concerts gratuits d’Anemone, Laure Briard et Le SuperHomard.

Une programmation qui reste donc fidèle au rock sous toutes ses formes. Mais une fois que la nuit tombe, il n’y a pas de mal à ce qu’une atmosphère de club se réveille. Saint-Malo résonnera donc avec un live du très talentueux Jon Hopkins, mais aussi Paula Temple, dont la techno puissante donne des frissons, Oktober Lieber ou encore Lena Willikens et … De quoi définitivement retourner le Fort de Saint-Père.

Visited 23 times, 1 visit(s) today