Deezer n’est plus français

Deez­er, lancé en 2007, était une entre­prise française jusqu’à aujour­d’hui. Son pre­mier action­naire, The Access Indus­tries, hold­ing détenue par le mul­ti­mil­liar­daire Leonard Blavat­nik égale­ment pro­prié­taire de Warn­er Music, vient de pass­er action­naire majori­taire à plus de 50% des parts avec l’ac­cord de l’Au­torité de la con­cur­rence. 

Avec Orange qui détient tou­jours plus de 10% des parts, The Access Indus­tries, fond russo-américain, a désor­mais la main mise sur la plate­forme de stream­ing audio mais la déci­sion a été prise car “l’opéra­tion n’est pas sus­cep­ti­ble de porter atteinte à la con­cur­rence”. Un rap­proche­ment avec Warn­er Music, puisqu’is­su de la même branche, est red­outé mais d’après l’Au­torité, “comme Warn­er est une petite major, son pou­voir d’ac­tion est lim­ité et ne devrait pas causer de dis­crim­i­na­tion au béné­fice de Deez­er”. Désor­mais, Deez­er pour­ra peut être réalis­er son pro­jet d’en­trée en bourse, avorté l’an dernier et “recruter davan­tage de clients, accélerer l’in­tro­duc­tion de nou­veaux pro­duits et con­stru­ire de nou­velles expéri­ences pour les fans de musique”, selon un com­mu­niqué. Deez­er était à la recherche de fonds pour con­quérir de nou­veaux marchés prin­ci­pale­ment dans l’e­space économique européen où sa part de marché ne dépasse pas les 5%, con­traire­ment à iTunes et Spo­ti­fy qui se situent entre 40 et 50%. 

(Vis­ité 151 fois)