© Wendy Wei

Deux DJs sur trois ne joueraient pas leurs tracks préférés pendant leurs sets

Après avoir inter­rogé 260 DJs, le site Pirate a fait une étude et dévoile son analyse : on y apprend notam­ment que pour 65 % d’entre eux, il y a un gros décalage entre leur style musi­cal der­rière les platines, et ce qu’ils écoutent chez eux. 

C’est à tra­vers le Royaume-Uni que le site, stu­dio et organ­isa­teur de soirées Pirate a mené son enquête. Après la sor­tie du Spo­ti­fy Wrapped, le spé­cial­iste musi­cal d’outre-Manche Pirate a étudié les répons­es apportées par quelque 260 DJs. Si la ret­ro­spec­tive de la plate­forme de stream­ing audio com­pile et dévoile nos artistes préférés, le type de musique le plus écouté et nos chan­sons hon­teuses, Spo­ti­fy Wrapped a aus­si servi à met­tre en lumière cet éton­nant sondage. 

Com­ment ça les DJs ne jouent pas leur style de musique pref’ ? D’après l’étude, on apprend que pour un DJ jun­gle, c’est Lana Del Rey qui appa­raît comme son artiste favorite, un DJ house s’est vu écouter de l’afro-pop et pour un DJ tech­no, c’est The Who qui a envahi son Spo­ti­fy Wrapped. De quoi nous rap­pel­er que les apparences sont par­fois trompeuses. 

Grâce à cette analyse, on apprend aus­si com­ment les DJs décou­vrent de nou­veaux tracks. Pour 75 % d’entre eux, c’est sur Sound­cloud qu’ils fouil­lent et qu’ils trou­vent leur bon­heur pour leurs DJ-sets : “ils ont une sec­tion Sta­tions qui génère une liste de morceaux en fonc­tion de ce que vous avez écouté”, déclare un des DJs étudiés.

Et si Sound­cloud y est pour beau­coup dans leurs trou­vailles musi­cales, pour 60 % des DJs, l’entourage et les amis y sont égale­ment pour quelque chose dans leur enrichisse­ment mélodique. C’est grâce à leur proches qu’ils décou­vrent des nou­veaux titres. Sans oubli­er les autres façons d’écouter de la musique : la radio, les dis­ques et les per­for­mances live.

 

À lire aussi sur tsugi.fr :: Selon une étude, écouter de la musique altèrerait la créativité au travail

 

La majorité ‑63 %- a aus­si déclaré que leurs goûts musi­caux changeaient en fonc­tion de leur envi­ron­nement. Un DJ de bass music a ain­si affir­mé à Pirate : Je me réveille avec du shoegaze/de la dream pop tous les matins. Pen­dant la journée, j’é­coute des dis­ques de jazz ou de musique acous­tique douce et ma sta­tion de radio locale. Le soir, j’é­coute de la musique lyrique puis­sante ou de la musique élec­tron­ique, très émo­tive. Dans les clubs, c’est surtout de la musique UKG et de la bassline, avec un banger hyper­pop de temps en temps”.

De quoi ouvrir nos chakras et ne pas se con­tenter d’un style de musique au quo­ti­di­en : allons écouter du Bur­na Boy au petit-dej, Bil­ly Joel le midi, Nir­vana au goûter et Nina Krav­iz au souper.

(Vis­ité 2 302 fois)