Skip to main content
2 mai 2019

L’Impératrice clôture la programmation du Paradise City festival

par Lolita Mang

Vous aviez l’impression que la Belgique avait le monopole du cool ces derniers temps ? C’est encore loin d’être terminé. La preuve avec le Paradise City festival, qui soufflera ses cinq bougies dans la ville de Steenokkerzeel les 5, 6 et 7 juillet prochains. Depuis sa création, les objectifs de l’évènement sont clairs : réunir le meilleur de la musique électronique et réduire à minima l’empreinte écologique des festivaliers.

En jetant un coup d’oeil à la programmation, on peut assurément affirmer que l’objectif numéro un est atteint avec succès. Seront présents les dignes représentants de la house d’aujourd’hui : Dixon, John Talabot et le duo d’Adriatique. Pour des accents plus dance, le festival a fait appel à Folamour. Le canadien Daphni et les Français de Polo & Pan (pour un DJ set) se chargeront enfin d’apporter quelques touches psychédéliques et tropicales. Et pour finir sur une vague disco, c’est le groupe star de microqlima, L’Impératrice, qui enflammera le dancefloor.

Concernant l’aspect écologique du festival, le Paradise City peut être fier. Pour cette édition 2019, une attention particulière à été portée aux énergies renouvelables et à une restauration la plus éco-responsable possible. Au menu, uniquement des plats préparés avec des produits de fermiers locaux, une large gamme de propositions sans viande, pas de sucres ajoutés… Trois jours à Paradise City pourrait-ils remplacer un mois à la salle de sport ?

Visited 9 times, 1 visit(s) today