Skip to main content
28 juin 2018

Dream Nation lâche sa programmation : 3 jours au pays des raves

par Corentin Fraisse

« One dream, one nation ! » Un festival coloré et festif parfait pour la rentrée, qui comblera les amoureux de musiques électroniques dans toute leur diversité : entre électro, techno, dubstep, drum & bass, trance, hardtechno et hardcore… Dream Nation est de retour fin septembre et pose ses enceintes à Paris. Pour prolonger le plaisir de vos nuits d’été les plus longues et mouvementées.

Opening le vendredi en bord de Seine au Petit Bain, venez voguer sur des sets trance de minuit à 6h, de Mandragora à Bonnie & Clyde… Une jolie mise en bouche avant l’événement central du samedi, où les Docks de Paris vont vibrer sous les basses pour l’after officiel de Techno Parade. 35 têtes d’affiches sur 4 scènes différentes aux 4 styles bien marqués, pour raver jusqu’au petit matin : une scène trance-psytrance, une dubstep et d&b, une dédié à la techno et un floor hardcore-hardtechno. Avec notamment Rusko, Paula Temple, LSD (rencontre explosive de Luke Slater, Function et Steve Bicknell), Modestep, Hype & Hazard, Angerfist, Mad Dog, Tommy Four Seven, mais aussi le live très attendu de W.LV.S qui réunit The Driver aka Manu Le Malin et Electric Rescue. Plus qu’une prog fournie, le Dream Nation veut fournir une expérience immersive au festivaliers avec des performers (jongleurs, échassiers, cracheurs de feu…), des installations numériques, manèges et autres décors lunaires. Le dimanche s’invite comme une transition dès 7h du tam’ à l’After Dream Nation sur la plage de Glazart, pour faire durer le plaisir les pieds dans le sable : line-up techno de haute volée avec entre autres Inigo Kennedy, Sigha, D. Carbone, et le crew Drom. De l’acid planante et groovy pour un final dantesque.

Trois jours de musique électro dans autant de lieux atypiques de Paris du 21 au 23 septembre, au cours d’un voyage excentrique au pays des raves.

Plus d’infos sur la page Facebook de l’événement

Visited 16 times, 1 visit(s) today