©BassMe

Écouter de la musique, oui, mais avec son caisson d’infra-basse personnel

L’en­tre­prise française BassMe a créé le pre­mier cais­son d’infra-basse per­son­nel et portable. Primé au CES (Con­sumer Elec­tron­ics Show) 2020 de Las Vegas, il pro­pose une expéri­ence immer­sive inédite.

BassMe

©BassMe

Une fois de plus, 2020 a per­mis d’in­nover. Et aus­si de recréer ce qui nous manque tant depuis quelques mois : les clubs, les con­certs ou les fes­ti­vals, des expéri­ences immer­sives uniques qu’il était jusque-là impos­si­ble de récréer chez soi. Mais plus main­tenant : l’en­tre­prise française BassMe a créé le pre­mier cais­son de basse, per­son­nel et portable, qui vous per­met (enfin) de retrou­ver les sen­sa­tions qui provi­en­nent des vibra­tions émis­es par les bass­es. Tout ça chez vous ou dans le métro, sans déranger qui que ce soit.

BassMe est au son ce que le relief est à l’image.”

BassMe est au son ce que le relief est à l’image“, selon son créa­teur Alban Duroy. Com­ment l’u­tilis­er ? Le cais­son se com­pose d’une anse d’épaule pour le dis­pos­er au cen­tre de la cage tho­racique. Posé sur la poitrine, le dis­posi­tif nous propulse au cœur du son, grâce à son sys­tème unique d’ondes sonores et de vibra­tions. “Le corps reçoit des vibra­tions si puis­santes, avec de réelles sen­sa­tions tac­tiles, que les util­isa­teurs ont ten­dance à baiss­er le vol­ume sonore”, explique l’en­tre­prise. Ça nous évit­era peut-être de pouss­er le vol­ume au-delà du raisonnable quand on regarde les vidéos de fes­toches qui errent sur notre téléphone.

Au-delà de la musique, BassMe rajoute aus­si des sen­sa­tions au ciné­ma et aux jeux vidéo. Il se con­necte à un casque audio ou à tout équipement de jeu, appareil mobile, con­sole, PC, tablette, home ciné­ma avec Blue­tooth ou câble audio.

Ce mini cais­son est ven­du à par­tir de €129.00. Toutes les infor­ma­tions sont disponibles sur le site de BassMe.

 

bassme

©BassMe

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par BassMe (@bassme__)

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par BassMe (@bassme__)

(Vis­ité 1 735 fois)