El‑P (Run The Jewels) a lancé un concours de remix Pokémon

Ne vous inquiétez pas si depuis quelques jours vous voyez des gens le nez dans leur télé­phone, en train de tourn­er en rond devant chez vous : vous n’êtes pas sur­veil­lés (enfin nor­male­ment), ils jouent juste à Poke­mon GO, nou­veau venu chez Nin­ten­do. Pour attrap­er les dits-Pokémons, il faut les trou­ver dans la rue, armé de son GPS — quitte à ne pas assez regarder autour de soi et finir au milieu de la route. C’est de ça que s’est moqué El‑P, la moitié de Run The Jew­els, ce week-end sur Twit­ter : “Sérieux, quelqu’un va se faire acci­den­telle­ment estropi­er ou tuer avec cette merde de Poké­mon”, s’est-il inquiété, avant d’écrire “encore une fois je m’en fous. Mais je vais me mar­rer à la sec­onde où l’un d’en­tre vous se fera écras­er par une voiture. Ou je glousserais douce­ment. Tris­te­ment, mais douce­ment”

Ça n’a pas plu. A tel point qu’El‑P s’est éton­né de recevoir plus de com­men­taires négat­ifs de fans de Poké­mon que de pro-Trump… Et a fini par assur­er qu’il s’é­tait fait hack­er : “Mec, quelle journée ! Des bâtards sans coeur ont hacké mon compte et on dit de la merde sur le seul truc qui nous lient tous. Je suis juste con­tent que ce soit ter­miné”, a‑t-il tweeté. Est-ce qu’il existe vrai­ment des gens pour avaler ça ? Quoiqu’il en soit, le pro­duc­teur et rappeur a enfon­cé le clou en pub­liant une vidéo sur Insta­gram où il impro­vise un rap (vrai­ment pas inspiré) autour des Poké­mons afin d’or­gan­is­er un con­cours de remix­es. Ou com­ment retourn­er une sit­u­a­tion avec pas mal d’hu­mour. En voici quelques uns, mais on va devoir vous laiss­er : on a vu un Mim­i­toss pas loin. 

 

(Vis­ité 121 fois)