Elisabeth Moss en détresse dans “On The Nature Of Daylight” de Max Richter

Elis­a­beth Moss plus dému­nie que jamais. Le musi­cien et com­pos­i­teur Max Richter vient de dévoil­er le clip de son vieux morceau “On The Nature Of Day­light”. Ce court‐métrage de six min­utes inter­vient à l’occasion du quinz­ième anniver­saire de la com­po­si­tion de The Blue Note­books, deux­ième album de l’Allemand. Son label Deutsche Gram­mophon en a sor­ti une réédi­tion le 11 mai dernier, inclu­ant deux titres inédits et deux remix­es.

Dans la vidéo, on peut voir l’actrice Elis­a­beth Moss, récem­ment primée d’un Gold­en Globe et d’un Emmy Award de la “meilleure actrice prin­ci­pale” pour la série The Handmaid’s Tale, qui se décrit d’ailleurs comme une fan de Max Richter. Stoïque au départ de son voy­age à pied dans la ville, elle évolue petit à petit vers un état de dés­espoir, menant à une scène finale poignante.

Alors que la guerre d’Irak éclate en 2003, Max Richter écrit ce morceau et le décrit comme “une médi­ta­tion sur la vio­lence et ses réper­cus­sions, inspirée à la fois par la guerre en Irak et [ses] pro­pres expéri­ences.”

Que l’on aime ou déteste l’actrice, l’empathie ressen­tie à tra­vers sa per­for­mance retran­scrit par­faite­ment l’émotion de la mélodie. Après les mag­nifiques ban­des orig­i­nales de The Left­overs et Black Mir­ror, le musi­cien pour­rait très bien com­pos­er celle de The Handmaid’s Tale

(Vis­ité 1 059 fois)