En direct d’IR à Barcelone : jour 2

On n’é­tait pas là pour rigol­er hier soir au Poble Espany­ol. Cer­taine­ment pas, puisqu’on par­le ici de la soirée Res­i­dent Advi­sor, RA pour les intimes. Il y a eu du sang et de la castagne, au sens musi­cal du terme. Et en chauf­feur de ring, le British David Kennedy alias Pear­son Sound, qui vient tout juste de sor­tir son pre­mier album solo, était idéal. Acide et punchy, flir­tant par­fois même avec un r’n’b débous­solé, il pose le décor pour la suite : ce deux­ième soir à IR ne sera pas une par­tie de plaisir pour nos chevilles, et cette bute près du dance­floor que l’on a rebap­tisée « le glis­soir » n’au­ra jamais aus­si bien porté son surnom — même si on se laisse tout de même une marge de sécu­rité pour la suite. Les cas­cades sont nom­breuses alors que le soleil n’est pas encore couché. Et pour couch­er le soleil, quoi de mieux que le roman­tisme étrange et étriqué d’Andy Stott ? L’Anglais éparpille son Faith In Strangers sur fond de ciel orangé et de bass­es fiévreuses.

Le dance­floor se rem­plit allè­gre­ment et sonne donc l’in­stant dégus­ta­tion gra­tu­ite de cervez­za et de san­gria pour les t‑shirts. Sonne aus­si l’in­stant des « gros durs », le Bri­tan­nique Jack­mas­ter et l’Alle­mand Gerd Jan­son qui s’af­fron­tent en un b2b sans con­ces­sion. Il faut dire qu’ils sont tous les deux plutôt rodés dans l’ex­er­ci­ce. Upper­cuts dronesques con­tre gifles deep, cro­chet acid-jazz con­tre tech­no bien directe, on ne ressen­ti­ra pour­tant aucune frac­ture dans le set… et le moins qu’on puisse dire, c’est que les promess­es de la veille faites à nos rotules sont dûment respec­tées, et que la pelouse en-haut du « glis­soir » fait office de spot idéal pour des bocadil­los devant le set du Hol­landais I‑F. Le récon­fort après l’ef­fort.”

Meilleur moment : Voir le soleil se couch­er sur Barcelone avec Andy Stott en BO.

Pire moment : On nous a mis des tourterelles sur l’é­paule en par­tant, on nous a demandé 5e et on s’est demandé qui était le pigeon. 

© GBK Pho­tos

(Vis­ité 22 fois)