Skip to main content
19 juin 2015

La B.O de la semaine (5): Solaris – Cliff Martinez

par rédaction Tsugi

Certains films dont on aime la bande originale se distinguent seulement pour leur musique. Si bien qu’on ne parle plus que de ses films pour vanter le travail de tel ou tel compositeur. Heureusement, il y a des films qui sortent du lot.

Solaris, réalisé en 2002 par Steven Soderbergh, allie une musique extraordinaire à un scénario à la profondeur philosophique incroyablement saisissant. À l’origine, le réalisateur américain avait décidé d’utiliser des musiques déjà existantes de groupes tel que Pink Floyd et Beck Hansen. Mais c’était sans compter sur l’influence de son ami James Cameron qui a réussi à le faire changer d’avis en lui conseillant de faire appel à Cliff Martinez avec lequel il avait déjà collaboré de nombreuses fois. En le choisissant, Steven a permis à Cliff Martinez de réaliser une des B.O les plus marquantes du début du deuxième millénaire.

Marquante car elle habite le film d’une force incroyable et plonge le spectateur dans une expérience inédite entre les songes et le réel. Pour réaliser cette B.O, Cliff a fait appel à un orchestre composé de bassons, clarinettes, flûtes, cors, hautbois, trombones, trompettes, tubas, violons, altos et violoncelles. Il a même utilisé des instruments plus rares comme le Martenot ou le cristal Baschet et le gamelan indonésien. Ensuite, une fois tous les sons enregistrés, le reste de son travail a consisté en un arrangement électronique de l’ensemble en les retravaillant pour créer des samples, echos et autres distorsions qui se mélangent parfaitement bien à l’ambiance du film.

Les travaux de György Ligeti, notamment sur la B.O de L’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick et sur les compositions Atmosphères et Lontano, ont été les sources d’inspiration principales de Cliff Martinez pour cette B.O.

Cette B.O a le pouvoir de nous faire sentir si petit dans ce monde si grand. Entre questionnements, incertitudes et angoisses, cette B.O peut vous pousser dans vos retranchements et c’est bien le signe que tout le travail de Cliff Martinez a bien un impact réel chez l’auditeur.

Pour les amateurs de galettes, la B.O est disponible par ici.

Tracklist

 Is That What Everybody Wants 

First Sleep

Can I Sit Next To You

Will She Come Back

Death Shall Have No Dominion

Maybe You’re My Puppet

Don’t Blow It 

Hi Energy Proton Accelerator

Wear Your Seat Belt

Wormhole 

We Don’t Have To Think Like That Anymore

Visited 33 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply