© Rene Passet

En écoute : la dernière compil’ DJ-Kicks avec Theo Parrish aux commandes

Le label alle­mand de musique élec­tron­ique K7 Records vient de dévoil­er le 28 octo­bre dernier une nou­velle com­pi­la­tion DJ-Kicks de 38 titres, entière­ment dédiée à la scène musi­cale de Détroit. Comme une évi­dence, ils ont choisi Theo Par­rish pour men­er à bien le pro­jet, dont les inspi­ra­tions provi­en­nent autant du passé que du présent.

Le pro­duc­teur Theo Par­rish, orig­i­naire de Détroit, a encore frap­pé en s’as­so­ciant pour la pre­mière fois avec le label indépen­dant K7 Records. De cette union est née une affolante com­pil’ com­posée d’œu­vres inédites, choisies par Par­rish pour présen­ter la direc­tion musi­cale d’un artiste, ain­si que la par­tie plus under­gound de la scène de Détroit. Cette con­tri­bu­tion à la longue série déjà exis­tante de DJ-Kicks, c’est son pre­mier album de mix­es dif­fusé à grande échelle. Avec Detroit For­ward, le fon­da­teur du label Sound Sig­na­ture, con­nus pour ses DJ-sets assem­blés avec soin et mixés avec audace, offre ici un mix où lignes de bass­es syn­thé­tiques, accords jazzy, funk et house se mêlent avec justesse. Nous imposant un témoignage affir­mé de la flu­id­ité con­stante et de l’im­por­tance de la musique à Détroit.

 

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par !K7 Records (@k7records)

À l’oc­ca­sion de la sor­tie de ce mix aux divers­es influ­ences tem­porelles, Par­rish s’ex­plique : “Détroit crée. Mais imite rarement. Pourquoi ? Nous enten­dons et voyons beau­coup de gens d’autres endroits le faire avec ce que nous créons. Pas besoin de suiv­re. Com­prenez bien. Dans les Grands Lacs, il y a tou­jours plus sous la sur­face — plus que ce qui sem­ble pénétr­er la couche supérieure d’at­ten­tion et de recon­nais­sance. Qu’en est-il de ceux qui défient la tra­di­tion ? Ceux qui con­tour­nent les déf­i­ni­tions inex­actes sou­vent don­nées de l’ex­térieur ? Voici ces preuves. Appréciez.”

Né en 1972, il est l’un des pio­nniers de la house et de la deep house à Détroit, et reste l’un des plus grands représen­tants de ce style à tra­vers le monde.

 

À lire également 🔊 Carl Cox lâche un EP de 5 titres de fou furieux
(Vis­ité 538 fois)