En écoute : le podcast de Gilb’r en amont du nouveau festival de Dekmantel, Selectors

Au départ, Dek­man­tel n’était qu’une bande de potes qui organ­i­sait des soirées dans les clubs les plus réputés de la ville, avant que ce même crew ne crée, en 2011, une agence de book­ing. Trois ans plus tard, c’est le fes­ti­val Dek­man­tel qui était lancé à Ams­ter­dam, devenant rapi­de­ment un poids lourd dans l’industrie des fes­ti­vals esti­vaux avec chaque année une pro­gra­ma­tion de plus en plus déli­rante. 

En 2016, Dek­man­tel s’est lancé un autre défi avec la créa­tion de Selec­tors, un nou­veau fes­ti­val — plus intimiste que l’édition amstel­lodamoi­se — qui se tien­dra à Tis­no en Croat­ie du 1 au 5 sep­tem­bre prochain. La volon­té pre­mière de Dek­man­tel avec ce nou­veau pro­jet étant de con­cen­tr­er son line‐up sur des DJs et pro­duc­teurs réputés pour leurs col­lec­tions de vinyles et leur tal­ent de décou­vreur de pépites.

Du coup, pour lancer le compte à rebours, Dek­man­tel a fait appel à Gilb’r qui s’est chargé du pre­mier pod­cast d’une série de dix qui s’annonce riche et pointue. “L’idée der­rière ces mix­es est de se con­cen­tr­er sur une péri­ode spé­ci­fique que l’artiste est libre de choisir” nous explique Dek­man­tel. “La péri­ode en ques­tion peut, en réal­ité, impli­quer ce qu’il souhaite : une cer­taine décen­nie, une époque à laque­lle il ou elle est tombé(e) amoureux/se, la Guerre Froide, de novem­bre 92 à mars 93 ou l’émergeance de la musique nigéri­ane. C’est aux ‘selec­tors’ de choisir et de nous expli­quer l’histoire à par­tir de leur sélec­tion de dis­ques”

Du coup, Gilb’r s’est fendu d’un mes­sage afin d’accompagner son mix et d’expliquer ses choix : “Je suis très hon­oré d’avoir été appelé pour inau­gur­er la série de pod­cast de Selec­tors. Récem­ment, j’ai ramené de nom­breux dis­ques de Paris à Ams­ter­dam, alors j’ai fait une sélec­tion de ceux qui sig­ni­fient vrai­ment quelque chose pour moi. Je n’ai jamais été un col­lec­tion­neur, mais j’ai tou­jours acheté les dis­ques que j’aimais. J’aime des musiques divers­es et var­iées et j’espère que vous l’entendrez dans le mix. Cer­tains des morceaux saut­ent, d’autre craque­nt, et vous pou­vez enten­dre des bruits étranges, mais cela reflète les choses que j’ai aimé au cours de ces vingt dernières années. La sélec­tion est aléa­toire : j’ai choisi un vinyle par case, dans mes étagères. Le mix devait être com­posé de vingt morceaux, pour les vingt ans de Ver­sa­tile, mais il en manque un et je ne voulais pas faire trop long. Asseyez‐vous, relaxez‐vous, j’espère que vous apprécierez”. 

(Vis­ité 49 fois)