Skip to main content
7 septembre 2018

En écoute : « Supernature » de Cerrone s’offre une version inédite et une réédition

par Corentin Fraisse

Le revival d’un hymne disco vieux de quarante ans. En 1977 sort « Supernature« , un morceau de dix minutes qui deviendra le plus emblématique de la carrière de Cerrone. Sur ce titre, Marc Cerrone découvre l’instrument qui deviendra son allié le plus fidèle : le synthé Odyssey ARP et ses sonorités hypnotisantes. « J’ai reçu cette machine et je ne savais pas du tout comment l’utiliser, raconte-t-il. Je me suis à en triturer les boutons, à voir ce que cela pouvait donner, comment en tirer des sons. Et petit à petit, en jouant sur le clavier, une ligne de basse est apparue, je l’ai tout de suite enregistrée sur mon Revox à bandes… C’était Supernature ! »

Aujourd’hui, le tube disco dévoile une facette jusqu’ici inconnue du public, avec une version instrumentale inédite, épurée pour sublimer le son de la basse et du synthé. On découvre également un réarrangement de l’instrumentale, toute aussi énergique mais plus moderne puisque la basse est plus lourde et acide : on pourra l’entendre dans la BO de Climax, nouveau film de Gaspar Noé qui sera disponible le 19 septembre dans les salles françaises. Preuve que « Supernature » reste un morceau atemporel qui continuera à faire danser la jeunesse à travers les époques.

Une version vinyle est également prévue et sortira le 14 septembre chez Malligator / Because Music.

Visited 37 times, 1 visit(s) today