Crédit photo : Greg Williams

En écoute : “Suspiria”, la bande originale hantée de Thom Yorke

Fin du sus­pens. Après le suc­cès de son adap­ta­tion du livre Call Me By Your Name, le réal­isa­teur Luca Guadagni­no a décidé de s’attaquer au film d’horreur ital­ien Sus­piria, sor­ti en 1977. Pour la bande orig­i­nale, exit les bal­lades émo­tion­nelles de Suf­jan Stevens qui n’auraient de toute façon pas trou­vé leur place : cette fois, il a réus­si à s’offrir le pres­tigieux Thom Yorke. Des mois d’extraits et de bandes‐annonces plus tard, Sus­piria ver­sion 2018 est désor­mais à l’affiche des ciné­mas améri­cains, dévoilant la bande orig­i­nale dans nos con­trées.

Une chose est sûre : en cette fin du mois d’octobre, le tim­ing du disque n’aurait pas pu être plus par­fait. Une semaine après la BO du nou­veau volet de Hal­loween signée John Car­pen­ter — et l’excellent remix du générique d’origine -, le leader de Radio­head mon­tre qu’il a com­pris les codes du genre, même si ce n’est que la pre­mière fois qu’il s’essaie à l’exercice. A l’intérieur du disque se retrou­vent vingt‐cinq morceaux expéri­men­taux oscil­lant entre les quelques sec­on­des et les qua­torze min­utes.

Les titres, pour la plu­part instru­men­taux — une flûte ensor­ce­lante, un piano glaçant, des syn­thés stri­dents ou encore des incan­ta­tions chorales — se révè­lent plus qu’angoissants, à l’image des bruitages effrayants rajoutés sur un piano pour­tant doux dans le court “The Inevitable Pull”. Pas éton­nant que Thom Yorke ait com­paré la com­po­si­tion de cette bande orig­i­nale à “faire de la magie” : “Il y a une sorte de répéti­tion dans la musique qui peut hyp­no­tis­erQuand je tra­vail­lais en stu­dio, je jetais des sorts.

Le trio “Unmade”,  “Has End­ed” et “The Uni­verse Is Dif­fer­ent” s’ajoute au sin­gle prin­ci­pal “Sus­pir­i­um” dans la liste des morceaux com­plets, où la voix du chanteur envoûte, tel un sort. De quoi rap­pel­er les meilleurs bouts de Day­dream­ing, dernier album en date de Radio­head.

Le film ne sort en salle que le 14 novem­bre prochain. Mais avec une bande orig­i­nale pareille, il a intérêt à briller tout autant.

En écoute :

(Vis­ité 626 fois)