Skip to main content
Crédit Photo : Vitali Gelwich
5 avril 2019

En écoute : « Veer », le nouvel album techno de Tommy Four Seven

par Axel Pares

Un deuxième long-format pour Tommy Four Seven. Depuis quelques années, le producteur britannique exilé à Berlin s’est taillé une solide place dans la scène électronique. D’abord grâce à ses DJ-sets au Fire et au Fabric à Londres, puis grâce au succès de son premier album Primate signé sur CLR, le label techno de Chris Liebing.  Huit ans après cette publication, l’artiste revient avec un nouveau disque qui marque la 20ème sortie de sa maison de disques 47.

Plus guerrier que son prédécesseur, Veer propose une musique noire aux sonorités industrielles. Ici les drums croisent le fer avec des synthétiseurs distordus, sans laisser aucun répit à l’auditeur. Elles se fractureront à plusieurs reprises, comme sur « Neuromorph » et ses penchants IDM ou sur les rythmes breakés de « Feed ». Attention tout de même : les rares moments sans kick ne sont pas synonymes de répit. Au contraire, l’artiste en profite pour y glisser des éléments anxiogènes : des grincements stridents sur ‘Aphelion » et des voix oppressantes sur « The Virus ». Un jeu sonore auquel il s’était déjà livré sur son projet expérimental These Hidden Hands, en duo avec Alain Paul. Dix titres torturés pour tordre le cou à la fameuse signature 4×4 de la techno.

Tommy Four Seven sera programmé à Concrete le 5 mai. Plus d’informations sur l’événement Facebook de la soirée.

Visited 11 times, 1 visit(s) today