Crédit Photo : Vitali Gelwich

En écoute : “Veer”, le nouvel album techno de Tommy Four Seven

Un deux­ième long-format pour Tom­my Four Sev­en. Depuis quelques années, le pro­duc­teur bri­tan­nique exilé à Berlin s’est tail­lé une solide place dans la scène élec­tron­ique. D’abord grâce à ses DJ-sets au Fire et au Fab­ric à Lon­dres, puis grâce au suc­cès de son pre­mier album Pri­mate signé sur CLR, le label tech­no de Chris Liebing.  Huit ans après cette pub­li­ca­tion, l’artiste revient avec un nou­veau disque qui mar­que la 20ème sor­tie de sa mai­son de dis­ques 47.

Plus guer­ri­er que son prédécesseur, Veer pro­pose une musique noire aux sonorités indus­trielles. Ici les drums croisent le fer avec des syn­thé­tiseurs dis­tor­dus, sans laiss­er aucun répit à l’au­di­teur. Elles se frac­tureront à plusieurs repris­es, comme sur “Neu­ro­morph” et ses pen­chants IDM ou sur les rythmes breakés de “Feed”. Atten­tion tout de même : les rares moments sans kick ne sont pas syn­onymes de répit. Au con­traire, l’artiste en prof­ite pour y gliss­er des élé­ments anx­iogènes : des grince­ments stri­dents sur ‘Aphe­lion” et des voix oppres­santes sur “The Virus”. Un jeu sonore auquel il s’é­tait déjà livré sur son pro­jet expéri­men­tal These Hid­den Hands, en duo avec Alain Paul. Dix titres tor­turés pour tor­dre le cou à la fameuse sig­na­ture 4x4 de la tech­no.

Tom­my Four Sev­en sera pro­gram­mé à Con­crete le 5 mai. Plus d’in­for­ma­tions sur l’événe­ment Face­book de la soirée.

(Vis­ité 372 fois)