© Repair Together

En Ukraine, des ravers reconstruisent des villages en musique

Mêler l’u­tile à l’a­gréable. Mêler le néces­saire et l’a­gréable ? L’as­so­ci­a­tion ukraini­enne Repair Togeth­er oeu­vre depuis des mois pour la recon­struc­tion de son pays. Com­ment ? En rassem­blant des cen­taines de teufeurs dans des vil­lages détru­its par la guerre pour les ramen­er à la vie, le tout en musique. Cette ini­tia­tive exem­plaire nous rap­pelle les valeurs qui sont si chères aux rave par­ty : le partage, le don de soi et la bonne humeur à toute épreuve.

À LIRE : Sou­tien à l’Ukraine : de nou­velles ini­tia­tives sol­idaires à suivre

Les images sont sur­réal­istes. Les jeunes gens qui s’ac­tivent ont toutes les car­ac­téris­tiques d’un bon vieux teufeur : lunettes de vitesse, cyclistes, chaines, pail­lettes… Seule dif­férence : il ne foule pas une scène mais un paysage dévasté, jonché de débris de guerre. Depuis mai 2022, Repair togeth­er rameute des cen­taines de bénév­oles pour net­toy­er et recon­stru­ire des vil­lages détru­its par les Russ­es, le tout, en musique. Et pas n’importe laque­lle ! Des sons tech­no encour­a­gent ces volon­taires qui piéti­nent dans la pous­sière en rythme. En clair, ils par­ticipent à la recon­struc­tion de leur pays en ren­dant hom­mage à la cul­ture rave. Qui dit mieux ?

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Repair Togeth­er (@repair.together)


Ces actions sont pos­si­ble grâce à une asso­ci­a­tion : Repair Togeth­er. Et elle porte très bien son nom. Un groupe d’amis est à l’ini­tia­tive de ” Répar­er ensem­ble”, ils ne se sen­taient plus à l’aise avec l’idée de faire la fête comme si de rien était, alors que leur pays était en guerre. Ils ont alors com­mencé à inter­venir dans les zones dévastées de la région de Tch­erni­hiv. Tetiana Buri­ano­va est l’une des créa­tri­ces de Repair Togeth­er. Dans un inter­view don­née à France 24, elle explique com­ment les ” raves du net­toy­age” ont vu le jour : “La pre­mière fois que nous l’avons fait, c’é­tait juste pour nos amis, nous ne l’avions même pas annon­cé. Ensuite, nous avons vu beau­coup de locaux se join­dre à nous pour net­toy­er. Ils ont appré­cié l’am­biance, la musique et nous ont remer­cié pour l’ex­péri­ence. Ensuite, nous avons organ­isé un deux­ième événe­ment pour tous nos bénév­oles et de nom­breux jour­nal­istes sont égale­ment venus.”

Les bénév­oles vien­nent de Kiev, évidem­ment, mais aus­si d’Allemagne, du Por­tu­gal et même des États-Unis. Selon la descrip­tion du compte Insta­gram de Repair Togeth­er, ils sont ani­més par la même chose : ” venir en aide aux pop­u­la­tions dému­nies à cause de l’oc­cu­pa­tion.” Cette bande de courageux volon­taires a déjà mené une dizaine d’opérations de ce style. Dans le vil­lage de Yahidne, par exem­ple, ils ont déjà recon­stru­it une quin­zaine de maisons. Si vous voulez les soutenir, l’as­so­ci­a­tion met à dis­po­si­tion une cagnotte.

(Vis­ité 4 721 fois)